Présentation des résultats de l’étude nationale sur les connaissances, attitudes et pratiques des parents liées au développement de la petite enfance

et lancement du programme de parentalité positive

20 novembre 2020

Tunis- 20 novembre 2020 : Sous le haut patronage du Chef du gouvernement, Monsieur Hichem Mechichi, le ministère de la Femme, de la Famille et des Seniors organise, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), une conférence pour présenter les résultats de l’étude nationale sur les connaissances, attitudes et pratiques des parents liés au développement de la petite enfance et lancer le programme de parentalité positive.  

Cette conférence se tient alors que nous célébrons aujourd’hui avec la communauté internationale, la journée mondiale de l’enfance qui marque le 31ème anniversaire de l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant.

L’étude a été réalisée au cours de la période 2018/2019 et a couvert 5074 répondants dont 4646 parents et 428 tuteurs. Elle a révélé entre autres que : le taux de couverture de l’éducation préscolaire n’est que de 49,5% chez les enfants de 3 ans et plus ; 43% des parents ne connaissent pas l’apport de l’éducation préscolaire pour le développement de l’enfant ; 48% des parents n’ont jamais lu une histoire ou un livre à leur enfant ; 50% des mères ont arrêté l’allaitement maternel exclusif avant 4 mois au lieu de 6 mois comme recommande l’OMS ; 43% des mères et 55% des pères gratifient leurs enfants par des produits sucrés ; 20% des parents sont convaincus que les punitions physiques ont des effets positifs sur l’enfant ; 52% ne sont pas d’accord sur la participation de l’enfant dans la prise de décision dans les affaires qui le concernent et 31% ne valorisent pas le développement de la confiance en soi de l’enfant ; 58% des parents ont besoin d’être accompagnés pour développer leurs compétences parentales

Le programme de parentalité positive s’inscrit sous l’axe 2 de la stratégie nationale multisectorielle de développement de la Petite Enfance (DPE) pour la période 2017-2025 et constitue une partie importante de la réponse aux résultats de l’étude puisqu’il a été conçu pour remédier aux principaux problèmes identifiés par cette étude notamment à travers la promotion des pratiques parentales positives. Le Programme P+ adopte une approche innovante, multisectorielle et holistique et a pour objectif de fournir un soutien au parents pour qu’ils adoptent des comportements qui favorisent le développement cognitif, physique, émotionnel et social de leurs enfants. La phase pilote du Programme P+ sera implémentée a Mellassine , Haffouz, Balta Bouaane et Medenine.

 Mme Imen Houimel, ministre de la Femme de la Famille et des Seniors, a rappelé que « la Tunisie s’est dotée d’une stratégie nationale multisectorielle couvrant la période 2017-2025  élaborée selon une approche participative et inclusive dans le but d’assurer de manière équitable, à tous les jeunes enfants, filles et garçons, en particulier les plus vulnérables et défavorisés, l’accès à des services intégrés de développement physique et psychomoteur, cognitif, social et émotionnel ». Dans ce cadre, Mme Houimel a réaffirmé « l’engagement du gouvernement pour impulser la mise en œuvre de cette stratégie avec toutes ses composantes notamment le programmes de parentalité positive et les mécanismes de gouvernance» . Elle a conclu en remerciant toutes les parties prenantes en particulier l’UNICEF, l’Union Européenne, la Coopération italienne et la Banque Mondiale pour leur soutien. 

Quant à la Représentante de l’UNICEF, Mme Marilena Viviani, elle a indiqué que ‘’La petite enfance qui représente la période allant jusqu’à l’âge de 8 ans, est essentielle pour le développement de l’enfant et constitue également l’opportunité la plus rentable d’améliorer l’impact des investissements sur le développement du capital humain présent et futur d’un pays.’’ Elle a ajouté que selon la Banque Mondiale, chaque dollar supplémentaire investi dans des programmes de qualité pour la petite enfance donne un rendement compris entre 6 $ et 17 $ en dollars. Les interventions de stimulation précoce de qualité pour les nourrissons et les tout-petits peuvent augmenter les revenus futurs de 25%’’.

Mme Viviani a réitéré l’engagement de l’UNICEF à soutenir les programmes visant le bien-être des enfants et la réalisation de leurs droits et a profité de l’occasion pour remercier tous les partenaires nationaux et internationaux pour leur appui constant et inconditionnel.

Contacts presse

Mokhtar Dhahri
Communication Specialist
UNICEF Tunisie
Tél: +216 98700284
Tél: +216 71 802700
Adresse électronique: mdhahri@unicef.org
Mohamed Sfar
Ministère de la Femme, de la Famille et des Seniors
Tél: +216 58717693
Adresse électronique: sfarm314@gmail.com

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action, veuillez consulter le site : www.unicef.org/tunisia/

Suivez-nous sur Twitter et Facebook.