Du vaccin contre la COVID-19 à l’éducation des filles

L'engagement du Canada envers les enfants du Niger

Par Lalaina F. Andriamasinoro
Canada
UNICEF Niger/2021/Islamane
06 septembre 2021

NIAMEY (Niger), le 2 septembre 2021 - Le Niger a reçu aujourd'hui 100 800 doses du vaccin AstraZeneca, un don du gouvernement canadien par l'intermédiaire de la plateforme COVAX. Les doses de vaccins ont été officiellement reçues à l'aéroport international de Niamey par le Dr Illiassou Idi Mainassara, Ministre de la Santé Publique et les représentants des partenaires et donateurs du COVAX.

Canada
UNICEF Niger/2021/Islamane

Tel qu'annoncé par le Premier ministre canadien lors du Sommet du G7 le 13 juin 2021, la contribution de 1,3 milliard de dollars du Canada à l' accélérateur ACT , dans le cadre des 2,5 milliards de dollars que le pays a contribué à la lutte mondiale contre la pandémie de COVID-19, aide fournir 87 millions de doses de vaccins aux pays en développement. Le 12 juillet 2021, le Canada a annoncé qu'il partagerait 17,7 millions de doses supplémentaires - distribuées via le COVAX Advance Market Commitment (AMC). Il contribuera à accélérer les livraisons dans les pays à revenu faible et intermédiaire de la tranche inférieure, dont le Niger.

Du vaccin à l'éducation des filles

Au Niger, le gouvernement du Canada a également soutenu l'UNICEF pour améliorer et promouvoir l'éducation des filles, améliorer l'accès et les résultats scolaires des filles, en particulier celles touchées par les conflits, les crises et la fragilité. Plus de 220 000 filles des régions de Maradi, Zinder, Dosso, Diffa, Tahoua et Tillabéry bénéficient directement du soutien financier de 7 millions de dollars (CDN) offert par le Canada.

Canada
UNICEF Niger/2021/Dejongh

Les filles continuent d'avoir des chances extrêmement réduites d'accéder à l'éducation. Au Niger, 56,3 % des filles et 50,1 % des garçons âgés de 7 à 16 ans ne sont pas scolarisés. Les filles sont privées de leur droit à l'éducation et n'acquièrent pas les connaissances et les compétences dont elles ont besoin pour réaliser leur potentiel tout au long de leur vie. Aussi, pour des milliers d'enfants nigériens, l'enfance est écourtée par le mariage. L'UNICEF estime qu'environ 3 jeunes filles sur 4 ont été mariées avant l'âge de 18 ans et 1 sur 4 avant l'âge de 15 ans.

Retour à l'école en toute sécurité

En 2020, la pandémie de COVID-19 a profondément affecté le système éducatif au Niger et a considérablement ralenti la mise en œuvre du programme d'éducation. La fermeture d'environ 20 000 écoles pendant trois mois a touché plus de 3,5 millions d'enfants, en plus des 2,5 millions d'enfants déjà non scolarisés.

Canada
UNICEF Niger/2021/Dejongh

Le soutien du gouvernement du Canada et d'autres partenaires a été essentiel pour assurer le retour des enfants à l'école. L'UNICEF a concentré ses interventions pour minimiser l'impact du COVID-19 sur l'apprentissage des enfants et assurer le retour à l'école des filles en toute sécurité. L'UNICEF a directement soutenu la réouverture de plus de 3 000 écoles (15 % des écoles), accueillant 450 000 élèves.

Accompagner les enfants affectés par les crises

Le nombre d'écoles forcées de fermer en raison de l'insécurité dans les zones touchées par les conflits est passé de 312 à 377 au cours des derniers mois au Niger, touchant près de 22 000 enfants. Les menaces contre la sécurité scolaire étaient particulièrement aiguës dans les régions de Tillabéry, Tahoua et Diffa. 

L'accès aux écoles dans ces régions est restreint, ce qui entrave les efforts visant à soutenir les enfants touchés par la violence armée. Les enfants sont de plus en plus vulnérables au recrutement et à l'utilisation par des groupes armés à mesure que les conflits dans les régions touchées deviennent plus brutaux, intenses et généralisés.

Canada
UNICEF Niger/2020/Haro

Grâce au soutien du Canada et d'autres partenaires, l'UNICEF a aidé le gouvernement à répondre aux crises de déplacement en permettant l'accès à l'éducation dans les régions de Diffa, Maradi, Tillabéry et Tahoua. 

En 2020, plus de 176 000 enfants touchés par les crises sécuritaires et de déplacement ont été soutenus pour la continuité éducative dans ces régions. À la fin du mois de mars 2021, 68 000 enfants supplémentaires avaient accédé à l'éducation formelle ou non formelle, y compris l'apprentissage précoce, et 28 000 enfants avaient reçu du matériel d'apprentissage individuel avec le soutien de l'UNICEF.

"Le Niger a parcouru un long chemin pour faire avancer les droits des enfants et des femmes. Pouvoir aller à l'école est désormais une réalité pour beaucoup plus d'enfants. Mais nous voyons encore un nombre impressionnant d'enfants au Niger souffrir de privations multiples. L'UNICEF apprécie l'énorme soutien du Canada dans l'édification d'un Niger meilleur pour tous les enfants", a déclaré Stefano Savi, représentant de l'UNICEF au Niger.