Transition scolaire : un système de veille contre le décrochage scolaire

Forsa pour tous

UNICEF
UNICEF

24 janvier 2020

Réussir le passage du primaire au collège, éviter le décrochage, appuyer la jeune fille rurale dans sa scolarité… La transition scolaire, l’expérience pilote qui a prouvé son efficacité.

Durant son cursus, l’élève est confronté chaque jour à une multitude de changements que ce soit sur le plan personnel ou scolaire. Des changements qui s’accentuent particulièrement au moment du passage du primaire au collège. Fait tout simple : les aînés du primaire deviennent les plus jeunes du collège. Un changement pas toujours évident à vivre et pourrait être à l’origine de plusieurs difficultés pour l’enfant si on lui rajoute aussi la multiplication des devoirs et des matières, l’augmentation du nombre d’enseignants et la nécessité d’apprendre à bien gérer et planifier son emploi du temps.

“Ces jeunes enfants qui ont réussi leur 6ème année primaire ont besoin d’accompagnement pour pouvoir bien vivre leur transition à la 1ère année collégiale. Il faut les accompagner pour améliorer la planification du temps, la prise de notes, la recherche d’information ou encore la préparation aux examens”, explique Rabi Mustafa, Chef de projet et Inspecteur en orientation à l’Académie régionale de l’éducation et de la Formation Marrakech-Safi. Avec son équipe et les acteurs pédagogiques sur le terrain, M. Rabii a piloté la conception et la mise en oeuvre du projet Transition scolaire expérimentée au niveau de 9 collèges relevant de 3 communes dont celles de Rhamna, province de Kalaa Es- Sraghna. L’école primaire El Batma à Rhamna fait partie des écoles couvertes. Bien ancrée dans son environnement rural, elle accueille des enfants de la première à la sixième année du primaire de différents douars voisins.

Le projet est implémenté dans cette école depuis 2015. Chaque année, et à l’approche des examens finaux, les directeurs de l’école primaire et du collège organisent une visite au collège pour les enfants de la 6ème année primaire. But : démystifier le collège et son environnement, motiver les jeunes élèves, renforcer leur confiance et leur permettre de poser toutes les questions possibles et leur donner les bonnes réponses pour les préparer à cette transition, et ainsi réduire les risques de décrochage scolaire.

Aujourd’hui et au bout des trois années de mise en oeuvre, l’impact est bien visible. Le projet transition scolaire s’est montré efficace notamment pour réduire le niveau du décrochage scolaire. De l’avis du directeur du collège, M. Abdessadek Jakani, le taux d’abandon scolaire au niveau de son établissement a chuté de 14% la première année, à 9% la deuxième année pour atteindre 5% la troisième année. À ce résultat quantitatif, se rajoutent des aspects plus qualitatifs comme une meilleure adaptation au collège durant le premier semestre ; une bonne relation avec les professeurs et une bonne intégration avec les pairs en plus de l’attitude positive à l’égard de l’établissement et la participation aux activités parascolaires.

Inscrit dans le Programme de Coopération entre l’UNICEF et le Ministère de l’Éducation Nationale pour le volet de l’Orientation éducative, cette initiative est soutenue par le projet “Forsa pour tous”, lequel bénéficie du financement des Affaires Mondiales Canada et vise à donner une réponse aux défis de la transition des jeunes vulnérables à la vie active.

“Grâce à Forsa pour tous, 14 104 enfants et adolescent.e.s ont bénéficié du dispositif de l’orientation. Après sa phase pilote, ce dispositif sera institutionnalisé au niveau national”