L’UNICEF va stocker plus d’un demi-milliard de seringues d’ici à la fin de l’année afin de préparer l’arrivée d’éventuels vaccins contre la COVID-19

Ces efforts de préparation en partenariat avec Gavi et l’OMS incluront également l’achat de conteneurs pour la mise au rebut en toute sécurité des seringues, et le recensement des équipements de la chaîne du froid afin de garantir l’efficacité des vaccins

21 octobre 2020
On 24 March 2020, nurse Lillian Nimaya, 45, fills a syringe with a vaccine at Nyakuron Primary Health Care Centre in Juba, South Sudan.
On 24 March 2020, nurse Lillian Nimaya, 45, fills a syringe with a vaccine at Nyakuron Primary Health Care Centre in Juba, South Sudan.

NEW YORK, le 19 octobre 2020 – Alors que le monde entier attend un vaccin contre la COVID-19, l’UNICEF commence d’ores et déjà, en achetant et en préacheminant des seringues et d’autres équipements nécessaires, à préparer le terrain pour que cet éventuel vaccin puisse être distribué rapidement, efficacement et en toute sécurité.

Dès que les vaccins contre la COVID-19 auront franchi l’étape des essais et seront homologués et recommandés, le monde aura besoin d’autant de seringues que de doses de vaccins. En préparation à cette éventualité, cette année, l’UNICEF stockera 520 millions de seringues dans ses entrepôts, dans le cadre d’un plan plus important incluant 1 milliard de seringues d’ici à 2021, afin d’assurer un premier approvisionnement et de contribuer à veiller à ce que les pays disposent de seringues avant l’arrivée des vaccins contre la COVID-19.

Durant l’année 2021, s’il y a suffisamment de doses de vaccins contre la COVID-19, l’UNICEF prévoit de livrer plus d’un milliard de seringues en appui aux efforts de vaccination contre la COVID-19, outre les 620 millions de seringues achetées au profit des programmes de vaccination contre d’autres maladies telles que la rougeole et la typhoïde.

« La vaccination du monde entier contre la COVID-19 sera l’une des plus vastes entreprises de l’histoire de l’humanité, et nous devrons tenir le rythme de la production des vaccins », a indiqué Henrietta Fore, Directrice générale de l’UNICEF. « Pour agir rapidement en temps voulu, nous devons agir rapidement dès maintenant. D’ici à la fin de l’année, plus d’un demi-milliard de seringues seront déjà préacheminées de manière à être déployées rapidement et de manière rentable. Cela représente assez de seringues pour faire une fois et demie le tour du monde. »

Conformément à la collaboration de longue date des deux partenaires, Gavi remboursera l’UNICEF pour l’achat des seringues et des conteneurs, qui seront utilisés par la Facilité pour l’accès universel aux vaccins contre la COVID-19 (Facilité COVAX) et d’autres activités de vaccination financées par Gavi, si nécessaire.

Outre les seringues, l’UNICEF procède également à l’achat de 5 millions de conteneurs de sécurité, de manière à ce que les seringues et les aiguilles usagées puissent être mises au rebut en toute sécurité par le personnel dans les établissements de soins, éliminant ainsi les risques de blessures par piqûres d'aiguille et de maladies hématogènes. Chaque conteneur de sécurité contient 100 seringues. L’UNICEF regroupe l’envoi des seringues et des conteneurs de sécurité afin de veiller à ce qu’il y ait suffisamment de conteneurs de sécurité pour mettre au rebut les seringues.

Le matériel d’injection, tel que les seringues et les conteneurs de sécurité, peut être conservé pendant cinq ans. Les délais relatifs à l’acheminement de ce genre de matériel sont également longs, car ce sont des produits volumineux qui doivent être transportés par voie maritime. Les délais relatifs à l’acheminement des vaccins, en revanche, sont plus rapides, car ces derniers sont généralement transportés par voie aérienne en raison de leur sensibilité à la chaleur. En plus de constituer un gain de temps, l’achat anticipé de seringues et de conteneurs de sécurité réduira la pression sur le marché et évitera de potentiels pics de demande lorsque des vaccins seront disponibles.

En tant que principal coordonnateur des achats pour Gavi, l’Alliance du vaccin, l’UNICEF est déjà le premier acheteur de vaccins au monde. Tous les ans, l’organisme achète plus de 2 milliards de doses de vaccins afin de soutenir les efforts de vaccination systématique et de riposte aux épidémies de près de 100 pays. Chaque année, l’UNICEF fournit des vaccins à près de la moitié des enfants du monde et achète entre 600 et 800 millions de seringues au profit de programmes de vaccination de routine. Les vaccins contre la COVID-19 vont probablement faire tripler ou quadrupler ces chiffres, en fonction du nombre de vaccins qui finiront par être produits et obtenus par l’UNICEF.

« Au cours des deux dernières décennies, Gavi a aidé 822 millions d’enfants supplémentaires vivant dans les pays les plus vulnérables du monde à accéder à des vaccins cruciaux qui sauvent des vies », a indiqué Seth Berkley, PDG de Gavi. « De tels résultats n’auraient pas été possibles sans notre partenariat avec l’UNICEF, et cette même collaboration sera essentielle pour les activités de Gavi avec la Facilité COVAX. »

Pour garantir que les vaccins sont transportés et stockés à la bonne température, l’UNICEF, aux côtés de l’OMS, recense également les équipements de la chaîne du froid et les capacités de stockage – dans le secteur privé comme public – et prépare les orientations nécessaires pour que les pays reçoivent les vaccins.

« Nous faisons tout notre possible pour acheminer ces fournitures essentielles de manière efficace et efficiente et à la bonne température, comme nous le faisons déjà si bien dans le monde entier », indique Henrietta Fore.

Même avant la pandémie de COVID-19, avec le soutien de Gavi et en partenariat avec l’OMS, l’UNICEF mettait déjà à niveau les équipements de la chaîne du froid dans les installations de santé des pays dans lesquels il intervient afin de veiller à ce que les vaccins restent sûrs et efficaces tout au long de leur existence. Depuis 2017, plus de 40 000 réfrigérateurs assurant le respect de la chaîne du froid, dont des réfrigérateurs fonctionnant à l’énergie solaire, ont été installés dans des établissements de soins principalement situés en Afrique.

L’UNICEF fait la promotion des technologies solaires dans la plupart des pays afin de les aider à maintenir la chaîne d’approvisionnement. Au Soudan du Sud, pays du monde le moins raccordé à l’électricité et où les températures dépassent fréquemment 40 degrés Celsius, l’organisation a équipé de réfrigérateurs fonctionnant à l’énergie solaire plus de 700 établissements de soins, soit près de 50 % des établissements de soins du pays.

Contacts presse

Aniss MAGHRI
Communication Specialist
UNICEF
Tél: 00212 661 489 493
Adresse électronique: amaghri@unicef.org

À propos de l'UNICEF


L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Avec nos partenaires, nous travaillons dans 190 pays et territoires pour concrétiser cet engagement en mettant l’accent sur les efforts déployés pour atteindre les enfants les plus vulnérables et exclus, au profit de tous les enfants, partout dans le monde.

Pour plus d'informations sur l'UNICEF et son travail pour les enfants, visitez le site www.unicef.org.

Suivez l'UNICEF sur Twitter et Facebook