20 Novembre 2018 : Journée Internationale des droits de l’enfant

A l’occasion de la journée internationale de l’enfant des Nations Unies, le HCR, l’OIM et l’UNICEF, rappellent l’importance d’assurer la protection et l’assistance des enfants migrants et réfugiés.

21 novembre 2018
enfant syrie
unicef

A l’occasion de la journée internationale de l’enfant des Nations Unies, le HCR, l’OIM et l’UNICEF, rappellent l’importance d’assurer la protection et l’assistance des enfants migrants et réfugiés.

 

A l’occasion du 29ème anniversaire de la Déclaration et de la Convention relative aux droits de l'enfant, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) rappellent conjointement l’importance d’assurer la protection et l’accès aux services de base à tous les enfants migrants et réfugiés, en particulier l’accès à la santé, à l’éducation et à l’hébergement.

 

En effet, il n’est plus à démontrer que les enfants sont une partie intégrante du phénomène de la migration à l’échelle internationale. 30 millions d’enfants vivent en dehors de leur pays de naissance [i] et plus de 11000 enfants et jeunes non accompagnés et séparés ont été identifiés sur les différentes routes de la méditerranée[ii]. De plus, la moitié des réfugiés du monde sont des enfants.[iii] Au Maroc, les enfants représentent 36% de la population réfugiée enregistrée par le HCR.

 

Les raisons qui contraignent les enfants à émigrer sont diverses : fuir la persécution, la guerre et la violence ; se réunir avec des membres de leur famille à l’étranger ; poursuivre leurs études, mais aussi rechercher de meilleures opportunités économiques et sociales.

Ces enfants qui empruntent le chemin de la migration le font en famille, en groupe, en communauté ou seuls. Sur les routes de la migration ou en transit les enfants migrants et réfugiés sont davantage exposés à la violence, aux abus, à l'exploitation et au trafic d'êtres humains, que les adultes.

 

Depuis plusieurs années, au Maroc, l’OIM, le HCR, et l’UNICEF travaillent au côté des acteurs marocains gouvernementaux et non gouvernementaux pour assurer la protection et l’intégration des enfants migrants et refugiés dans le respect des principes de la Convention relative aux droits de l'enfant, ainsi que prévenir les risques liés à la migration irrégulière.

 

 

 

Le HCR, l’OIM et l’UNICEF soulignent l’importance de prévenir l’exposition des enfants aux risques de violence et d’exploitation au cours de leur chemin migratoire et de les informer sur l’accès à l’asile au Maroc et les possibilités d’intégration locale. Le HCR, l’OIM et l’UNICEF rappellent, à cette occasion, l’importance du respect des droits des enfants migrants et réfugiés sur le territoire marocain y compris l’accès équitable à la justice, à l’éducation, aux soins de santé, à un logement approprié et à une prise en charge sociale.

 


[i] United Nations, International Migration Report. 2017

[ii] HARROWING JOURNEYS Children and youth on the move across the Mediterranean Sea, at risk of trafficking and exploitation UNICEF et OIM, 2017

[iii] UNICEF, 2016

Contacts presse

Aniss MAGHRI
Communication Specialist
UNICEF
Tél: 00212 661 489 493
Adresse électronique: amaghri@unicef.org
Myriam MASSAIA
Communication Assistant
OIM
Tél: 0662828840
Adresse électronique: mmassaia@iom.int

À propos de l'UNICEF


L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Avec nos partenaires, nous travaillons dans 190 pays et territoires pour concrétiser cet engagement en mettant l’accent sur les efforts déployés pour atteindre les enfants les plus vulnérables et exclus, au profit de tous les enfants, partout dans le monde.

Pour plus d'informations sur l'UNICEF et son travail pour les enfants, visitez le site www.unicef.org.

Suivez l'UNICEF sur Twitter et Facebook