18 juin 2024

Rapport Annuel UNICEF MALI 2023

Avec une population d’environ 22,4 millions d’habitants, dont 55 % ont moins de 18 ans, le Mali se classe au 186e rang sur 191 pays dans l’Indice de Développement Humain.Au moins 41 % des 3 343 223 enfants vivent dans la pauvreté multidimensionnelle.En 2023, d’importantes réformes institutionnelles ont eu lieu au Mali, y compris l’adoption d’une nouvelle constitution par référendum, le lancement du rapport de recensement, l’adoption de lois sur l’intégrité territoriale et le lancement de la vision du pays pour 2063. L’économiea montré des signes de rétablissement à son niveau d’avant 2020, malgré les effets résiduels de la pandémie de COVID-19 et des sanctions imposées par la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest. La croissance du PIB a été estimée à 5,1 % en 2023 et devrait atteindre 5,3 % en 2024. Cependant, ces gains n’ont pas été répartis de manière égale, entraînant une pauvreté et des inégalités persistantes, affectant de manière disproportionnée les populations vulnérables.L’un des principaux succès du Mali, avec le soutien de l’UNICEF, a été la réduction de moitié du taux de mortalité maternelle, passant de 660 pour 100 000 naissances vivantes en 2010 à 317 en 2023. Les taux de mortalité néonatale sont passés de 39 à 33,4 décès pour 1 000 naissances vivantes et la mortalité des moins de cinq ans de 130 à 94 pour 1 000 naissances vivantes.Environ 1,26 million de Maliens souffraient d’insécurité alimentaire, soit une diminution de 30 % par rapport à 2022. Cependant, les taux de retard de croissance chez les enfants de moins de cinq ans sont élevés (à 21,9 % au cours des deux dernières années), bien qu’inférieurs à la moyenne africaine de 30 % en 2022.Environ 8,8 millions de personnes (34 % de la population), y compris 391 961 déplacés internes (56 % d’enfants), avaient besoin d’une aide humanitaire, contre 7,5 millions en 2022. La violence liée aux conflits a engendré une crise dans la protection de l’enfance : 1,6 million d’enfants avaient besoin de protection (contre 1,5 million en 2022).