Soutenir les travailleurs et leurs familles durant l’épidémie de COVID-19

UNICEF, l’OIT et ONU Femmes en collaboration avec le CNPM soulignent l’importance de recommandations à l’intention des entreprises pour aider les employeurs à renforcer leur soutien aux travailleurs et à leurs familles durant la pandémie

UNICEF - OIT - ONU Femmes - CNPM
Seyba Keita, a professional photographer, here with his 2 children Mady Keita (girl), 6 years and Harouna Keita (boy), 2 years. As COVID19 global health crisis is affecting the world, here in Mali like other countries in the world, many children are not going to school as the country is trying to contain the pandemic." Now that I spend more time at home, I do learning activities with my children, for example I read books to them every night before going to bed.
© UNICEF/UNI322398/Camara
06 juillet 2020

Plusieurs semaines après l’annonce des premiers cas de COVID-19 au Mali, leur nombre ne cesse de croitre chaque jour. Alors qu’aux premières heures de la pandémie de nombreuses entreprises ont déjà mis en place certaines mesures de protection à destination de leurs employé(e)s. Il apparait d’autant plus important de ne pas relâcher les efforts et continuer la mise en place de politiques internes limitant l’impact de la COVID-19 sur les employé(e)s et leurs familles.  

Afin d’accompagner au mieux les employeurs, UNICEF et l’OIT ont élaboré un document avec la contribution d’ONU Femmes et en collaboration avec le CNPM pour mettre à leur disposition des recommandations sur les mesures à adopter. Des politiques et pratiques favorables à la vie de famille des travailleurs, telles que la protection de l’emploi et des revenus, des congés payés pour s’occuper d’une personne de sa famille, l’aménagement des modalités de travail et l’accès à un dispositif de garde d’urgence de qualité, peuvent faire toute la différence. Elles assurent assistance et protection aux travailleurs ainsi qu’à leurs enfants, et améliorent leur productivité tout en les sécurisant.

Ce lancement initie la première étape d’une relation partenariale à impact positif pour les communautés.

Cet accent porté sur la responsabilité sociale des entreprises permet de mettre en lumière les synergies de travail existantes entre UNICEF, l’OIT, l’ONU FEMMES et le CNPM.

M. Tolo secrétaire général du CNPM : « Face à la COVID-19, nous encourageons les entreprises à continuer leurs activités tout en adoptant de nouvelles méthodes de travail et en respectant les mesures barrières ».

UNICEF, ONU Femmes et l’OIT au Mali : « En tant qu’acteur du développement économique et social, le secteur privé a un rôle déterminant à jouer dans l’épanouissement et le bien-être des employé(e)s et de leur famille. En assurant la mise en place de mesures favorables à la vie de famille, les employeurs permettent à leurs employés de donner aux enfants et aux jeunes le meilleur départ possible dans la vie.

Lors des différents échanges, les préoccupations du CNPM ont été entendues, UNICEF, l’OIT et ONU Femmes réaffirment la pertinence des mesures visant à réduire les risques de turnover ou encore la perte de productivité. D’ailleurs certaines politiques pourront être envisagées comme des mesures de long terme qui perdureront au-delà de la pandémie pour un impact durable sur le bien-être des salarié(e)s.

Ainsi à travers ce document UNICEF, l’OIT, ONU Femmes et le CNPM mettent à disposition des employeurs un guide leur permettant d’adopter de nouvelles méthodes de travail. Elles contribueront à la réduction du stress chez leurs employé(e)s, favoriseront leur rétention et permettront ainsi l’accroissement de la productivité de l’entreprise.

Dans le même temps, pour les entreprises qui souhaitent renouveler la communication des gestes barrières une affiche est également mise à disposition. Malgré la levée du couvre-feu il est important de rappeler que la pandémie est toujours présente.

Nous vous invitons à suivre le Webinar organisé par le CNPM, l’OIT, ONU Femmes et UNICEF (date à confirmer) afin de vous présenter les dites recommandations et d’échanger sur les pratiques que vous avez pu mettre en place ou celles que vous souhaiteriez mettre en place.

En vue d’assurer un suivi optimal de ces mesures, des difficultés mais aussi des bonnes pratiques, UNICEF met à la disposition des employeurs un outil de suivi par SMS. Ce service totalement gratuit et anonyme servira à recueillir vos perceptions sur ces recommandations et cartographier les mesures déjà mises en place dans vos entreprises dans ce contexte. Cela est possible grâce à la création de sondages communs auxquels vous employeurs pourrez répondre. Tout employeur inscrit recevra egalement des informations vérifiées sur le COVID-19 et les gestes à adopter pour réduire les risques de propagation dans sa vie personnelle et professionnelle.

Grâce à une participation renforcée des employeurs et l’analyse de leurs préoccupations les mesures mises en place pourront être adaptées. Ainsi l’impact de cette crise pourra être atténué plus efficacement.

Pour ce sondage, envoyez seulement « AVIS » au 36019

Les données seront désagrégées par âge, sexe et secteur d’activité. 

Tout groupement professionnel qui souhaite travailler étroitement sur la mise en place de ces recommandations peut se manifester auprès du Secrétariat Général.

Voici quelques-unes des recommandations préliminaires proposées dans le document pour aider les employeurs à limiter, dans la mesure du possible et tenant compte de l’environnement des entreprises au Mali, les conséquences négatives de l’épidémie de COVID-19 :

  • Protéger le lieu de travail des discriminations et de la stigmatisation sociale en animant des formations et en garantissant la confidentialité et la sécurité des mécanismes de signalement ;
  • Mettre en place un aménagement des modalités de travail favorable à la vie de famille et tenant compte des sexospécifités afin de donner aux employé(e)s une plus grande liberté quant à la façon de s’acquitter de leurs responsabilités professionnelles ;
  • Encourager les femmes enceintes et allaitantes à adopter des mesures de protection conformément aux dispositions du code de prévoyance sociale. ;
  • Prévenir les risques sur le lieu de travail ou y remédier en renforçant les mesures de santé et de sécurité au travail ;
  • Dispenser des conseils et des formations sur les mesures de santé et de sécurité et les règles d’hygiène au travail ;
  • Encourager les employé(e)s qui présentent de la fièvre, de la toux ou des difficultés à respirer à solliciter un avis médical ;
  • Aider les employé(e)s à gérer le stress durant l’épidémie de COVID-19 ;

UNICEF, l’OIT, ONU Femmes et le CNPM se réjouissent du lancement de ce premier outil et souhaitent poursuivre ce travail conjoint afin de consolider la prise en compte des travailleurs et leur famille dans la responsabilité sociale des entreprises

UNICEF, ONU Femmes et l’OIT au Mali :« La mise en œuvre de ces recommandations créera des conditions favorables aux hommes, aux femmes, à leur famille, au rayonnement des entreprises maliennes au-delà de la crise COVID-19 et à l’atteinte de la vision Mali 2040 ».

COVID-19 Affiche Prevention
UNICEF Mali