Vakinankaratra relève le défi contre la malnutrition

Avec un taux de retard de croissance de 65%, la région a le taux le plus élevé à Madagascar

.
Etale de fruit
UNICEF/2018/Rakotobe

30 janvier 2019

Avec une population de plus de deux millions d’habitants, le Vakinankaratra compte 380 000 enfants de moins de cinq ans. Pour que cette jeune population bénéficie d’une bonne santé, l’UNICEF assure que la malnutrition est l’affaire de tous et que la prévention commence avec les parents à la maison.

Joséphine conduit son enfant au Centre de butrition communautaire
UNICEF/2018/Rakotobe

C’est ainsi que Joséphine, 35 ans, mère de cinq enfants, n’hésite pas à conduire Manohy, âgé de un an au centre de nutrition communautaire. Ce, afin de contrôler son poids et sa taille et de recevoir les conseils essentiels à son bon développement physique et intellectuel.

Dans la cuisine de Razafimalala Filaorasoa, des bidons jaunes remplis d’eau sont là en permanence
UNICEF/2018/Rakotobe

Dans la cuisine de Filao, des bidons jaunes remplis d’eau sont là en permanence. Leur présence est indispensable pour l’hygiène du repas. Le lavage des mains des parents et des enfants avec de l’eau propre et du savon avant le repas et après avoir visité les toilettes est indispensable pour la prévention de la malnutrition.  

Etale de fruit
UNICEF/2018/Rakotobe

Pendant la saison des pluies, les étals du marché de Betafo s’ornent de fruits de toutes les couleurs. Manger une variété d’aliments différents tous les jours aide à prévenir la malnutrition. Cette pratique est possible dans la région. En témoigne les rizières mais aussi les champs de maïs et de légumineuses qui ornent toutes les cours ainsi que les jardins potagers et les arbres fruitiers.

Allaitement maternelle
UNICEF/2018/Rakotobe

Dans le Vakinankaratra, 42% des mères pratiquent l’allaitement exclusif jusqu’à l’âge de six mois. Il y va de la santé et de la survie de l’enfant que la mère puisse allaiter exclusivement sans eau, boisson, tisane, miel, aliments, … dès la naissance, afin de prévenir la malnutrition et ainsi lui offrir un meilleur avenir.