Une lueur d’espoir pour la prise en charge des besoins des personnes vivant avec un handicap

Une lueur d’espoir pour la prise en charge des besoins des personnes vivant avec un handicap

Solofonirina Claudia RAKOTOARISON
Amboasary Atsimo, village de Berthine Ma
UNICEF/2020/MAROLAHY Dominique
10 mai 2020

Amboasary Atsimo, 15 Avril 2020: À une quinzaine de kilomètres de la commune d’Amboasary Atsimo, se trouve le Fokontany d’Anjahamavelona où habite la petite famille de Berthine Ma, mère de trois enfants, âgés de 5 ans, 8 ans et 11 ans, tous activement scolarisés. Avec son mari, elle pratique l’agriculture pour gagner de l’argent afin de subvenir à leurs besoins.

Tous les jours, ils partent très tôt le matin pour travailler dans les champs afin de subvenir aux besoins de leur famille. Un rythme de travail acharné qui n’arrive pas à couvrir hélas les besoins basiques de la famille.


Le revenu quotidien du ménage prend en charge l’alimentation, la scolarisation des enfants et les autres charges accessoires de la famille. Mais le budget commence à peser lourd à cause des soins périodiques qu’ils doivent administrer à son fils de 11 ans qui a un handicap au niveau du pied.

« Comme nous devons l’emmener tous les jours au centre de santé, c’est une charge supplémentaire sur notre budget familial…  avec la scolarisation des trois autres enfants dont le plus grand passant son premier examen national le CEPE cette année », nous confie Berthine Ma.

Berthine Ma et son mari
UNICEF/2020/MAROLAHY Dominique

« Prendre en charge les soins de santé de mon enfant avec un handicap et l’éducation de mes enfants »:
Ayant déménagé dans le village d’Anjahamavelona quelques mois après la sélection des bénéficiaires du programme de transfert monétaire FIAVOTA, cette famille n’a pas pu en bénéficier.
Pendant notre passage, elle a émis le souhait de pouvoir bénéficier d’un programme d’aide prenant en compte les besoins de personnes vivant avec un handicap, mais également pouvant l’appuyer à scolariser ses enfants.

« Des services en Protection Sociale adaptées aux besoins de différentes catégories de personnes… »: Le Programme Conjoint SDG FUND
Notre rencontre avec la famille tombe à point nommé car actuellement, nous sommes dans la phase de préparation du lancement d’un programme intégré de protection sociale financé par le Fonds commun pour les Objectives de Développement Durable (ODD). Le programme réunit quatre Agences des Nations Unies pour travailler conjointement sur la protection sociale à Madagascar dont l’UNICEF, l’UNFPA, le PAM et l’OIT. Le programme voit également la participation d’autres agences dont la FAO, l’OMS et l’OHCHR.

L’objectif principal du programme est de fournir un ensemble intégré d’interventions en protection sociale spécifiquement adaptées aux besoins de différentes catégories de personnes, dont principalement les personnes vivant un handicap. Ainsi, le programme intégré de protection sociale comprend les différents volets suivants : un volet transfert monétaire, visant à soutenir la consommation des ménages les plus vulnérables et la scolarisation des enfants (UNICEF), un volet soutenant l’accès des ménages les plus pauvres à la couverture de santé universelle (OIT), un volet sur les assurances agricoles et les activités productives (PAM), et un volet appuyant la lutte contre la violence basée sur le genre (UNFPA).

Grâce à ce programme conjoint, la famille de Berthine Ma ayant des enfants scolarisés et un enfant avec un handicap, si elle est sélectionnée dans le programme, pourrait recevoir les appuis nécessaires qui les aideront à mieux s’occuper de leurs enfants.
« J’ai hâte de passer mon examen CEPE et de passer en classe de sixième » s’exclame leur ainé !