Un projet de système d'irrigation apporte de l'espoir à tout un district

Un projet de système d'irrigation apporte de l'espoir à tout un district

Fanja Saholiarisoa
Barrage Miary
UNICEF Madagascar/2020/Mamy Rakotomalala
01 septembre 2020

La population de Miary II, district de Toliary, dans le Sud Ouest de Madagascar, espère une belle moisson à partir de cette année avec la nouvelle installation du nouveau canal d’irrigation de 6.8 km. Ce canal pourra arroser dorénavant 4000 kilomètres d’hectares de terres couvrant 3 communes dans le district de Toliary.

 « C'est une nouvelle structure qui peut profiter à 2500 ménages et nous espérons une bonne année de récolte », a expliqué Soamahalay Vana, président de l'association des utilisateurs de la chaîne Fiherenana. Son rôle est d'assurer une bonne gestion de l'eau et la durabilité des infrastructures couvrant 4000 km d'hectares de champs irrigués.

La commune rurale de Miary II était autrefois une zone productive mais il a vraiment souffert des conséquences du changement climatique se manifestant par des crues dévastatrices du fleuve Fiherenena qui sort de son lit presque tous les 30 ans.

De plus le fleuve Fiherenana est en cours d’assèchement chaque année et le manque d'eau se fait ressentir occasionnant l’extrême sensibilité de la population et la faible capacité d'adaptation aux conséquences de ce changement climatique. Ceci accentue la forte vulnérabilité de la population locale économiquement faible et dépourvu d’infrastructures productives et de services de base.

Conscient de cette fragilité de la population, l’UNICEF et le PNUD à travers le Fond Mondial pour l’Environnement ont financé la réhabilitation du canal d’irrigation avec la mise en place d’un barrage pourra renforcer la résilience de la population avec le canal d’irrigation réhabilité.

L’objectif de l’intervention a été de renforcer la capacite immédiate de la commune à répondre efficacement à la sécurité alimentaire pour promouvoir une meilleure gestion de l'eau dans un contexte de précipitations et d'eau disponibles :
« Nous sommes très positifs avec ce système d'irrigation », a expliqué Soahamalay Vana.
L'UNICEF a soutenu le recrutement de l'entreprise, les fonctionnaires locaux ont contribué ainsi qu'une partie du partenariat public et privé. En collaboration avec l’équipe de la région Atsimo Andrefana, celle-ci a assure le curage du canal de 6.8km.
« C'est réconfortant de voir que notre champ est arrosé et vert. Que même si la riziculture est taboue ici au niveau de la plaine, nous essayons de varier plusieurs cultures» conclue Vana.

Depuis la réhabilitation de ces ouvrages du périmètre irrigué de Miary, les paysans ont pu varier leur culture : patates douces, lentille, melon. Ils ont cultivé aussi des cannes à sucre, du coton et de l’artemesia.

Curage a l’entrée de la prise de Bemia
UNICEF Madagascar/2020/Mamy Rakotomalala
Ouvrage partiteur de Miary
UNICEF Madagascar/2020/Mamy Rakotomalala