Témoignage d’une famille atteinte du COVID19 : « On se soigne efficacement à domicile »

Hervé Barinjaka Milius et sa famille sont atteints du COVID19 depuis quelques jours. Ils se soignent chez eux, et le traitement se déroule plutôt bien.

Fanja Saholiarisoa
Hervé Barinjaka Milius et sa famille sont atteints du COVID19
UNICEF Madagascar/2020
10 juillet 2020

La pandémie de coronavirus a fini par toucher Madagascar en plein centre de sa capitale Antananarivo, ville où réside Hervé Barinjaka Milius, sa femme Hanitra Andriantsoa et leurs trois enfants Fenohery 11 ans, Princya 7 ans et Ayden 9 mois. Hervé était en télétravail à la maison, mais sa femme Hanitra qui travaille dans le transport des hydrocarbures allait au bureau en conduisant la voiture familiale.

Cette famille, comme beaucoup d’autres est en confinement total depuis quelques jours et les personnes qui la compose sont en traitement chez eux après avoir contracté le virus. « On ne sait exactement quand ni comment on a pu contracter le virus, ni même qui a été infecté le premier, mais c’est moi qui ai eu les premiers symptômes. Quand j’ai perdu l’odorat, qui est l’un des signes révélateurs du COVID-19, j’ai un peu paniqué mais j’ai réuni ma famille pour annoncer la nouvelle. Le lendemain, ma femme et moi-même avons demandé à prendre le test, dont les résultats positifs furent connus une semaine après. “Le moment le plus difficile de tous était à l’annonce de nos résultats positifs», témoigne Hervé.

Entretemps, la famille a déjà bien avancé dans l’acceptation de la maladie. Dans l’espoir de se remettre de la pandémie, ils suivent à la lettre les traitements à domicile en n’oubliant pas leur rituel de grand-mère pour booster leur immunité.

« Notre habitude a changé depuis. On boit plus de boissons chaudes à base de citron, gingembre et miel sans oublier les soupes », poursuit Hervé qui reçoit les provisions que dépose sa belle-sœur au portail de sa maison.

Les enfants se portent plutôt bien et jouent comme les autres enfants non infectés qui sont actuellement en confinement. L’immense majorité des enfants en effet ne développe pas de signes et ne sont pas affectés.

La COVID19 est une épreuve qu’ils voudraient partager avec tous. « J’ai décidé de témoigner car mes compatriotes semblent désemparés. Mais à mon avis, chaque famille peut affronter calmement cette pandémie avec les moyens du bord et avec les services disponibles », souligne Hervé qui ajoute que pour renforcer un sentiment de cohésion parmi la population, il faut arrêter de stigmatiser les personnes malades, mais de partager davantage les vrais messages et bonnes astuces.

Hervé Barinjaka a un message pour les personnes encore épargnées par le virus : « protégez-vous à 100% et appliquez les gestes barrières. Sachez que des personnes infectées circulent forcement vu la dure réalité sociale à Madagascar. Soignez en parallèle votre alimentation pour renforcer votre défense immunitaire, et restez solidaires »
Et pour les personnes malades, il leur partage un message d’espoir.  « Ne cédez pas à la panique. Cette pandémie est une réalité et doit être affrontée avec des actions concrètes et efficaces et non avec des mises en scènes. Prenez soin de vous et de votre famille avec les médicaments en pharmacie et les remèdes naturels existants, en combinaison, et puis priez car la plupart des gens s’en sortiront…», termine positivement Hervé Barinjaka.

À Madagascar, même en période de crise, la plupart des enfants sont plus généralement victimes de maladies courantes comme la malaria, la diarrhée, la rougeole et les maladies pulmonaires. Il ne faut surtout pas que la COVID19 nous écarte des services de Santé, car le vrai risque est à ce niveau.