Passer son premier examen sous COVID-19, entre espoir et angoisse

Antsa et Alexana vont passer leur premier examen officiel cette année

Fanja Saholiarisoa
Antsa en pleine révision
UNICEF Madagascar/2020
07 septembre 2020

Deux petites filles Antsa Valérie, 10 ans et Alexana, 11 ans respectivement de Farafangana et Manakara nous ont ouvert leur univers pour un entretien de quelques minutes. Toutes les deux vont passer leur premier examen officiel cette année, exactement ce mardi 08 septembre 2020.

L’année scolaire a été longue et angoissante pour les deux petites filles comme pour les autres milliers d’enfants qui ont dû arrêter l’école et passer près de trois mois voire plus chez eux à la suite de l’urgence sanitaire mis en vigueur à Madagascar depuis le 23 mars. Une décision pour éviter la contamination et la circulation du virus. Depuis cette date, les écoles sont fermées et ne s’ouvrent que vers le mois de juillet pour certains.

Pour Antsa, elle a dû faire face au changement de rythme à Farafangana tandis qu’Alexana a dû renforcer sa protection chez elle à Tanambe, Manakara. « J’avais très peur au début car l’annonce a été si soudaine et a chamboulé beaucoup de chose », souligne Antsa qui a dû faire face au changement. Pour se divertir, elle passe son temps libre à s’occuper de son poulailler ou à lire. Son rêve de devenir économiste comme son père lui tient à cœur. « J’essaie de maintenir le cap malgré les défis », souligne-t-elle. Ses parents l’aident à maintenir le rythme.

Quant à Alexana, elle essaie tant bien que mal de suivre l’émission radiophonique qui offrait un enseignement à distance pour les enfants.

Nos deux jeunes filles vont passer l’examen de CEPE ce mardi 08 septembre pour obtenir leur passeport d’entrée au niveau secondaire mardi. Un rendez-vous tant attendu.
Les deux restent optimistes malgré tout.  Elles ont tout donné lors des dernières séances de révision a l’école.  « Je dois réussir coûte que coûte » se motive Alexana inscrite à l’école primaire publique.

Rendez-vous mardi pour des milliers d’élèves au CEPE notamment ceux d’Atsimo Atsinanana, Haute Matsiatra, Amoron’i Mania, Vatovavy Fitovinany, Atsimo Andrefana. Ceux de quelques régions ont déjà terminé mardi dernier dont les résultats sont publiés le week-end dernier.

L'UNICEF Madagascar soutient la réouverture des écoles, où tous les élèves peuvent poursuivre leur apprentissage en toute sécurité. Durant l’urgence sanitaire, l’UNICEF appuie la diffusion d’émissions radiophoniques pour les CP1 et CP2, produit des affiches pour la promotion de l’hygiène et a désinfecté plus de 98 000 salles de classes sans oublier la mise en place de 28 000 dispositifs de lavage des mains au sein des écoles.

 

Alexana, lors des dernières révisions à l'école