Operation “Avotr’aina ": Un coup de pouce pour 21 000 chauffeurs de taxis et taxi-be à Antananarivo

Operation “Avotr’aina": Un coup de pouce pour 21 000 chauffeurs de taxis et taxi-be à Antananarivo

Fanja Saholiarisoa
Désinfection des taxis
UNICEF Madagascar/2020
06 juillet 2020

L’espoir renaît au niveau des conducteurs de bus et de taxis dans la capitale qui nous ont témoigné leur joie en recevant leur part de gel désinfectant et de cache-bouche. « C’est un geste qui arrive au moment opportun maintenant que le nombre de cas augmente, c’est une façon de nous protéger et de protéger nos clients aussi » explique Rakotohitra Mamitiana, chauffeur de taxi depuis 20 ans desservant la capitale. Il a toujours essayé de respecter les gestes barrière en achetant son propre gel même s’il a du mal à s’en procurer, en essuyant de temps en temps les banquettes de sa 4L beige.

Pour Mika Randrianasolo, chauffeur de bus ou « taxi-be » ayant devant lui 8 ans d’expérience, il ne s’est jamais senti aussi vulnérable dans sa vie.  « Depuis qu’on a repris le travail, on est obligé d’être en garde pour mieux nous protéger. Nous devons être les modèles devant les clients qui montent à bord », explique-t-il fier de porter le nouveau cache bouche qu’il vient de bénéficier ce jour-là.

Avant de monter à bord de sa sprinter ce jour-là, il a pris un flacon de gel désinfectant que son receveur pourra utiliser pour chaque individu masqué qui monte à bord. « Le port de masque est exigé », explique Nirina, son acolyte. Selon le président de la coopérative Mirindra, Randrianarisoa Jean Harilanto, il est parfois difficile de dissuader les gens à porter des masques. « Nombreux sont ceux qui sont très têtus et négligent ce geste », dit-il en ajoutant que c’est réjouissant de voir que le transport public ne soit pas laissé aux oubliettes.
Pour les mieux aider dans leur sensibilisation, la sprinter de Mika a arboré une grande affiche de sensibilisation rappelant les gestes barrière importants pour lutter contre le COVID-19. Tous ces matériels entrent dans les réponses de l’UNICEF au COVID-19 et son appui au Ministère de l’Eau, Assainissement et l’Hygiène dans le cadre de l’opération nationale « Avotr’aina ».

Cette opération d’hygiène lancée en début juillet va désinfecter 12 500 voitures assurant le transport public à Antananarivo, fournir des cache-bouches lavables aux 21 000 chauffeurs et receveurs et du gel hydroalcoolique pour être utilisés dans les transports publiques pour les 5,500 taxis et 7,000 taxi-be.
 

 

 

 

 

Désinfection des bus à Antananarivo
UNICEF Madagascar/2020