Les actions de mobilisation sociale portent leur fruit pour une meilleure couverture sanitaire

-

Iavilisy Rame Kara
La chef du centre de santé
UNICEF Madagascar/2020/Kara
02 mars 2021

Engagée comme chef du centre de santé de base (CSB) a Farahalana, district de Sambava (Nord Est de Madagascar), en 2014, par le programme PASSOBA, mis en œuvre par l’UNICEF a Madagascar ; Harisoa Olivia a été ensuite nommée agent de sante de l’Etat depuis 2016.

Son CSB couvre une population de 29407 habitants, et depuis le début de l’année jusqu’en octobre, 742 enfants y ont été vaccine en Penta3. Le CSB a la chance d’avoir aussi une communauté très impliquée dans les activités de santé, et les 36 agents communautaires se réunissent mensuellement avec le chef CSB. La recherche des enfants perdus de vue, la recherche des cas de maladies évitables par la vaccination et bien sur la sensibilisation font partie de leurs principales attributions.

Forte de son travail rigoureux et de la bonne organisation de son CSB, c’est pourtant sa grande créativité qui fait la spécificité d’Olivia. Avec l’appui de GAVI dans le financement des activités de mobilisation sociale, elle a organisé, entre autres, avec son équipe de bénévoles, un spectacle de danse spécial pour l’introduction de la deuxième dose du vaccin antirougeoleux (VAR2) dans leur commune. Une activité qui avait pour but d’attirer, accueillir et informer la population locale.

Apprenant que très bientôt un nouveau médecin sera affecté à Farahalana, Olivia est très enthousiaste. « Nous allons former une bonne équipe. Avec l’arrivée du médecin, je vais pouvoir me concentrer complètement sur la vaccination et la sante maternelle et infantile » ajoute-t-elle avec optimisme.

En attendant que l’équipe soit complète, elle assure tant bien que mal la gestion du centre de santé en essayant d’avoir des données disponibles, une bonne organisation.

Grâce à l’appui de GAVI, les nombres d'enfants vaccinés en Penta 1, Penta 3 ont considérablement augmenté entre octobre et décembre (passant de 76 à 101), de même pour le VAR 2 qui a doublé entre octobre à décembre de l’année dernière.