Grâce aux stratégies avancées, l’accès de la population aux paquets de services est garanti

-

Par Famantanantsoa RAZANABONINAHITRA
Sensibilisation devant le centre de santé
UNICEF/UN0383975/Ralaivita
02 mars 2021

Ce jour-là, nous avons croisé RASOATAHIANA Olivette, mère de 5 enfants dont le dernier n’a que trois mois. Elle a parcouru à pied en 30 mn la distance qui sépare son village au site communautaire d’Anosilehibe, dans le district d’Antanifotsy (dans le centre de Madagascar) pour ne pas manquer les services offerts par la Sage-femme et chef du centre de santé de base le plus proche, venue spécialement ce jour-là pour consulter les habitants des alentours.

Habitant dans un des villages très éloignés du centre de santé de base, Olivette ne manque jamais ce rendez-vous mensuel pour voir la sage femme car la vaccination de ses enfants est une priorité pour elle.  « Tous mes 4 enfants sont complètement vaccinés. Le dernier qui a actuellement 3 mois a déjà reçu les trois premières séries de vaccination à la naissance, puis à un mois et demi et à deux mois et demi. J’ai constaté que mes enfants sont toujours en bonne santé grâce à la vaccination et même s’ils tombent malades, les maladies sont facilement guérissables », témoigne-t-elle.  

FANJANIAINA Liliane Olivia, chef CSB est déjà sur les lieux. Elle est venue à moto après avoir parcouru 16 km de distance séparant son lieu de travail et le site communautaire. Elle vient à Anosilehibe tous les deuxièmes mercredis du mois. Elle y reste jusqu’à l’après midi pour assurer que toutes les personnes venues la voir pourront recevoir les services qui répondent à leur besoin.

« La venue de la sage-femme ici nous aide beaucoup car au lieu de faire un trajet de 2 heures pour rejoindre le centre de santé le plus proche, nous n’avons qu’à faire une marche à pied de 30 mn pour aller au site communautaire et avoir accès au paquet de soins », explique Olivette. Son souhait c’est que les stratégies avancées continuent pour faciliter l’accès de toute la population aux soins de santé. Elle ne manque pas de sensibiliser toutes les mères à persévérer dans la fréquentation des sites communautaires.

La répartition de la population dans le district sanitaire d’Antanifotsy se caractérise par le fait que 27% se trouvent à moins de 5 km d’un centre de santé et 83% à plus de 5 km d’un centre de santé. Les stratégies avancées consistent pour les Agents de santé à réaliser un paquet d’activités sur un site choisi en dehors d’un centre de santé et qui se trouve à plus de 5 km du centre de santé afin de rendre les services accessibles à la population habitant loin des formations sanitaires.  Dans la plupart des cas, les interventions se passent dans un site communautaire ou d’un bureau de Fokontany pour permettre de réaliser les activités dans des bonnes conditions. Le chef CSB travaille en étroite collaboration avec les agents communautaires qui gèrent le site.

Ce district a bénéficié d’un appui de l’UNICEF dans le cadre du renforcement de la transition de la Semaine de la Santé de la Mère et de l’Enfant (SSME) en mode routine. Cet appui a permis aux CSB d’offrir des paquets d’intervention incluant la vaccination, la Supplémentation en vitamine A et Déparasitage, le dépistage de malnutrition aigüe, la consultation Prénatale et Consultation PostNatale, la planification familiale et Communication pour le changement de comportement, en stratégies avancées.

Pour le district, les stratégies avancées réalisées de septembre à novembre 2020 ont permis de vacciner plus de 9000 enfants moins de cinq ans.

En 2020, l’UNICEF a appuyé 49 districts dans tout Madagascar pour la mise en œuvre des stratégies avancées. Cet appui financier couvre l’indemnité de l’Agent de santé, la motivation des agents communautaires et le déplacement vers les sites.

Olivette venue au CSB
UNICEF Madagascar/2021/Razanabohitra
RASOATAHIANA Olivette, mère de 5 enfants dont le dernier n’a que trois mois, a parcouru à pied en 30 mn la distance qui sépare son village au site communautaire d’Anosilehibe, dans le district d’Antanifotsy (dans le centre de Madagascar) pour ne pas manquer les services offerts par la Sage-femme et chef du centre de santé de base le plus proche, venue spécialement ce jour-là pour consulter les habitants des alentours.