Faire les bons choix pendant son adolescence garantirait un meilleur avenir

« Ecouter les bons conseils et prendre son avenir en main », c’est la devise qu’a adoptée Florentine pour faire face aux nombreux défis de sa vie d’adolescente

Abela RALAIVITA
Florentine (à droite) continue ses études en secondaire grâce aux conseils d’Odelette (à gauche), agent communautaire à Ifarantsa
UNICEF/UN0325684/Ralaivita
24 octobre 2019

Tu dois commencer à pratiquer des rapports sexuels et te marier au plus vite si tu ne veux plus avoir des règles douloureuses. Ce sont les conseils de ma grand-mère 

Florentine, 16 ans

Florentine vit avec sa grand-mère dans la commune rurale d’Ifarantsa (région d’Anosy), dans le sud de Madagascar. Ayant déménagé dans une autre commune il y a quelques années, ses parents lui rendent visite de temps en temps. Florentine étudie en classe de 5ème au Collège d’enseignement général qui se trouve à trente minutes de chez elle.

Lorsqu’elle a commencé à avoir ses règles à l’âge de 12ans, elle sentait souvent des douleurs abdominales. Sa grand-mère lui avait dit de commencer à pratiquer des relations sexuelles pour stopper ces douleurs. Etonnée par ces conseils, Florentine a demandé l’avis d’Odelette qui est Jeune agent communautaire dans le village. « Odelette m’a convaincu de ne penser qu’à mes études. Elle m’a ensuite emmené au centre de santé où j’ai été examinée par l’agent de santé. Le médecin m’a dit que tout était normal et m’a prescrit quelques médicaments pour calmer les douleurs», témoigne l’adolescente, toute fière d’avoir fait le bon choix.

UNICEF Madagascar

A Madagascar, notamment dans les régions du sud, vivre son adolescence n’est pas une situation facile en particulier pour les filles. « Les filles sont souvent encouragées par leurs parents à se marier très tôt à cause de la tradition, confirme Odelette qui a fait face à de nombreux cas. Il n’existe pas beaucoup de lieu où les adolescents peuvent avoir des informations sur la santé sexuelle. En effet, 34,7% des adolescentes de 15 à 19 ans ont déjà vécu une grossesse.

Dans la région d’Anosy, des services de santé pour les adolescents ont été mis en place par le gouvernement avec l’appui de l’UNICEF et des partenaires comme l’Agence de coopération internationale coréenne (KOICA). Présents au niveau communautaire et des centres de santé, ces services offrent aux adolescent(e)s une opportunité de mieux gérer leur sexualité. En 2018, 20.400 adolescent(e)s dont Florentine ont bénéficié de conseils et de prise en charge dans les 44 centres de santé amis des jeunes de la région Anosy.

Florentine veut poursuivre ses études jusqu’à l’université. « Je voudrais devenir enseignante plus tard pour pouvoir bien éduquer les enfants de ma communauté. Je transmettrai aussi à mon petit frère et à ma petite sœur toutes les connaissances que j’ai acquises pour qu’ils puissent prendre leur avenir en main », se réjouit-elle.