Campagne « Fandio Tsotra » : À Fénérive Est, la reprise se fait sous le respect de l’hygiène

Campagne « Fandio Tsotra » : À Fénérive Est, la reprise se fait sous le respect de l’hygiène

Fanja Saholiarisoa
Le dispositif de lavage des mains sans contact
UNICEF Madagascar/2020/Nirina Andriambololona
22 septembre 2020

L’hygiène est devenue le mot d’ordre à Fénérive Est, dans la partie Est de Madagascar. Le district s’active pour le respect de l’hygiène maintenant que la région se réveille petit à petit après le COVID-19. Il n’y a plus de nouveaux cas depuis quelques semaines.

Moravelona Dominique ne se fait pas attendre. Il a adopté la pratique du lavage des mains depuis le début du COVID-19. Ce commerçant épicier est très strict devant ses clients.
Si au début, il avait un dispositif de lavage des mains (DLM) avec bidon jaune équipé de robinet, il s’est maintenant procuré d’un dispositif sans contact comme il est conscient de son importance et des risques de recontamination en manipulant le robinet. Depuis, il n’utilise plus les doigts pour faire couler l’eau.

Ce dispositif a été distribué gratuitement par l’UNICEF et ses partenaires l’association Miara-miarina et l’Association Malgache de Demain dans le cadre du lancement de la campagne « Fandio Tsotra » à Fénérive Est. Cette campagne pilotée par la direction régionale de l’eau, assainissement et hygiène est prévue pour les trois prochains mois avec la distribution de 1000 DLM sans contact.

Les bénéficiaires en sont ravis et en parlent. « Les risques de contamination augmentent avec les DLM a robinet, d’où cette initiative de redynamiser l’usage de matériels sans contact. « Le lavage des mains est un geste important qui peut sauver des vies durant le COVID-19. Notamment pour nos commerçants qui doivent toucher l’argent liquide », explique Dominique. Il a bénéficié de tutoriel pour apprendre aux autres comment en fabriquer. Il suffit juste d’avoir un bidon jaune et un push pull bouteille liquide vaisselle pour en faire.

Joela Razafindrahoely, mère de deux enfants, l’utilise aussi dans sa maison à Sahavola. Étant une mère au foyer, l’hygiène des mains est primordiale surtout qu’elle allaite encore. « Ce dispositif sans contact est un allié comme je suis femme au foyer surtout après le marché du matin », explique-t- elle.

Le dispositif des lavages des mains sans contact utilisé à Fénérive Est
Joela, 25 ans, mère d'un enfant, utilise le DLM sans contact à Fénérive Est

La solidarité est de mise à Fénérive Est. « Pour aider nos voisins à imiter ce dispositif, je peux partager du bouchon push-pull de savon liquide Nickel après avoir fini le nôtre » ajoute- t-elle en signalant que le DLM sans contact est devenue une affaire communautaire.
De plus, le tutoriel mis à la disposition de 1000 ménages aide à la résilience communautaire car les gens peuvent en fabriquer eux-mêmes sans attendre de don.

À noter que la campagne Fandio Tsotra lancée au cours de ce mois de septembre encourage aussi l’adoption de la bonne pratique d’hygiène post-COVID-19, soit une transition vers l’effort continu à la mobilisation de la population entière de la région Analanjirofo dans son objectif d’atteindre le statut de zéro défécation a l’air libre planifié cette année 2020 dans le Programme National Mada Madio.