Avec une population encore largement non vaccinée, un agent de santé passe en première ligne

À Madagascar, seulement 3,5% de la population est entièrement vaccinée contre le COVID-19.

Abela Ralaivita
Vaccination COVID-19
UNICEF/UN0624682/Ramasomanana
14 avril 2022
routine matinale
UNICEF/UN0624678/Ramasomanana

Toandroharimalala Dinitsoa (Tsoa), 34 ans, se lève tous les matins à 5h pour s’occuper de sa famille et se préparer à se rendre à son lieu de travail. Elle vit dans la capitale Antananarivo et exerce le métier d’infirmière au centre de santé d’Antanimena. 

Petit déjeuner de Tsoa et sa fille
UNICEF/UN0624689/Ramasomanana

Tsoa est mariée et mère de trois enfants. Elle prend le petit-déjeuner avec sa fille Cathy, 8 ans, avant qu’elle aille à l’école.

En route pour le travail
UNICEF/UN0624684/Ramasomanana

Pour aller à son lieu de travail, Tsoa prend le bus qui est le transport en commun le plus utilisé dans la capitale. Il lui faut environ 30mn pour arriver au centre de santé.

 

Site de vaccination
UNICEF/UN0624690/Ramasomanana

Au centre de santé d’Antanimena, les agents commencent à accueillir et installer les personnes qui sont venues pour se faire vacciner contre la COVID19.   

Vérification des vaccins
UNICEF/UN0624691/Ramasomanana

Tsoa fait partie de ces agents de santé travaillant en première ligne. « J’ai choisi ce métier pour être au service de la population et apporter ma contribution dans la lutte contre la COVID-19 » explique-t-elle, en préparant les vaccins.  

Enregistrement
UNICEF/UN0624675/Ramasomanana

Son équipe utilise une tablette pour enregistrer les patients. Cet outil est utilisé pour faciliter la gestion des données sur la vaccination.

Vaccination COVID-19
UNICEF/UN0624676/Ramasomanana

Tsoa vaccine chaque jour environ une vingtaine de personnes, venant pour la plupart dans la matinée. « Nous sommes quotidiennement exposés à diverses maladies mais notre conviction repose sur la bonne santé de la population », témoigne-t-elle.    

File d'attente avant la vaccination
UNICEF/UN0624693/Ramasomanana

Depuis le début de la pandémie en mars 2020, Madagascar a enregistré plus de 1,300 décès liés à la COVID-19 sur un total de 63,000 cas. Les centres de santé comme celui d’Antanimena continuent de fonctionner et d’être fréquentés pour la vaccination et d’autres services de santé. 

Les vaccins covid-19
UNICEF/UN0624680/Ramasomanana

Madagascar a reçu plus de deux millions de dose de différents types de vaccin grâce au mécanisme COVAX. La chaine de froid a aussi été renforcée par l’UNICEF afin de rendre ces vaccins disponibles et en qualité dans plus de 800 sites de vaccination repartis dans tout le territoire national.

Site de vaccination
UNICEF/UN0624679/Ramasomanana

Avec seulement 3,5 % de la population entièrement vaccinée contre le COVID-19, l'UNICEF et ses partenaires travaillent pour atteindre plus de personnes tout en les informant de l'efficacité des vaccins. Les financements des donateurs comme celui de la Direction générale pour la protection civile et les opérations d'aide humanitaire européennes de la Commission européenne (ECHO) jouent un rôle vital.

Tsoa, agent de santé
UNICEF/UN0624688/Ramasomanana

À la fin de la journée, Tsoa part retrouver sa famille. « Je me suis fait vacciner et je continuerai à inciter les gens à se faire vacciner car le vaccin est incontournable afin de lutter contre la COVID-19 », termine Tsoa.