5 jeunes sportives malagasy partagent leurs messages pour les jeunes filles

Voici notre liste de jeunes #InspiringMalagasyWomen à l’occasion de cette journee Internationale des droits de la Femme

.
L'Equipe championne de foot feminin jeunes filles U-16 brandissent leur coupe
UNICEF/UN0260574/Raherisoanjato

08 mars 2019

Chaque année, depuis le début du XXème siècle, la journée du 8 mars est l’occasion de rappeler que le fait d’être un garçon ou une fille ne devrait pas être un facteur en jeu lorsqu’il s’agit d’aller à l’école, de trouver un emploi, ou tout simplement de s’épanouir. Il n’y a pas si longtemps, le sport aussi était exclusivement (ou du moins était plus valeureusement) associé à un monde d’homme. Faux.

La preuve, voici notre sélection de 5 jeunes #InspiringMalagasyWomen dans le sport et leurs souhaits pour toutes les filles.

Volatiana est basketteuse
Volatiana

Prenez soin de votre corps ! Prenez soin de votre tête !

Volatiana, 17 ans, basketteuse

Originaire de Fandriana, Volatiana a rejoint Antananarivo pour continuer ses études après le baccalauréat. Elle a toujours rêve de devenir une « pro » du basket et d’être un jour sélectionnée parmi l’équipe nationale. Pour autant, elle n’a pas abandonné ses études et continue de dribbler entre ses cahiers et le ballon.

Mireille est multiple championne de judo
Mireille

Le sport est un allié idéal pour nous, les filles !

Mireille, 18 ans, ceinture marron et multiple championne de judo

A 18 ans, Mireille ANDRIAMIFEHY a déjà un palmarès digne des plus grands athlètes internationaux :  Championne de Madagascar, Championne aux Jeux de la CJSOI, Chevalier de l’ordre de Mérite sportif, Médaille d’Argent par équipe aux jeux olympiques des jeunes en 2017, …

Autant dire que la jeune femme qui a pratique le judo depuis ses 5ans a connu un parcours exceptionnel. Pour elle, la pratique du sport permet aux jeunes filles de s’ouvrir au monde et constitue un atout dans la vie dans la vie quotidienne : pour faire face aux moments de stress, d’angoisses ou de peur.

Randy est championne de tennis U-14
Randy

Crois en tes rêves et travaille dur ! La défaite nous offre des leçons précieuses.

Randy, 13 ans, championne d’Afrique Australe de tennis U-14

Malgré son jeune âge et ses trophées, Randy a garde les pieds sur terre et est consciente des efforts qu’elle a fournis pour enchainer les victoires. Lorsqu’on lui demande la recette pour atteindre le sommet, elle répond tout simplement : « beaucoup de défaites mais se relever à chaque fois (…) Je ne suis pas encore à mi-chemin de ce que je souhaiterai réaliser. ».  En d’autres termes, de la persévérance et de l’ambition.

Marcellia est joueuse de rugby
Terres en Mêlées

Les études d’abord. Rien ne presse.

Marcellia, 18 ans, joueuse de rugby

Depuis ses debuts dans le village d’Antseboka, Toliary, Marcelia a fait du chemin. Jusqu’au Stade de France a Paris lors du coup d’envoi du tournoi des 6 nations au mois de fevrier 2019. Devenue fille-mere a 14 ans, elle a prete sa voix pour toutes les jeunes filles de sa region ou la grocesse precoce atteint des taux records. Tout en continuant d’elever son fils, elle a pu garder le cap vers son reve de devenir educatrice. Aujourd’hui, elle partage sa passion du rugby avec d’autres jeunes filles de sa region, tout en rappelant de temps en temps que pour les filles trop jeunes, une salle de classe reste encore plus confortable qu’une salle d’accouchement.

Les filles peuvent jouer (au moins) aussi bien que les garçons

Sidonie, 16 ans, joueuse de football

Elle a commence a 5 ans avec des ballons improvises avec des restes de sachets. Elle evolue maintenant au sein d’un club et aspire a aller plus loin, jusque dans l’equipe nationale. Rien n’arrete Sidonie : ni les defenseurs de l’equipe adverse, ni les prejuges sexistes sur le football.

Aujourd’hui, ces jeunes femmes nous prouvent que ni le ballon, ni le tatami ne font de discrimination en dessous de la ceinture. D’ailleurs, en dehors du sport, il parait que les STEM ont déjà aussi leur(s) Marie-Curie nationaux.