Être agent communautaire,c’est soutenir efficacement la vaccination de routine en période de COVID19

Être agent communautaire, c’est soutenir efficacement la vaccination de routine en période de COVID19

Dr Famatanantsoa RAZANABONINAHITRA
Emma l'agent communautaire avec Elphine et ses jumeaux
UNICEF Madagascar/2020
19 octobre 2020

RAVAONASOLO Jeanne Emma, âgée de 46 ans, est Agent Communautaire et travaille depuis 2012 avec le Centre de Santé de Base de niveau2 (CSB2) d’Ambohimanarivo, Service de District de la Santé Publique (SDSP) d’Antsirabe1 (une ville au Sud d’Antananarivo). Elle est passionnée par son travail, car selon ses dires: « j’aime nouer des relations avec les gens et je suis fière de servir le pays en étant Agent communautaire même si les Agents communautaires sont des volontaires sans salaire ». « Le fait d’être Agent communautaire m’a donné l’opportunité de renforcer mes connaissances sur différents thèmes liés à la santé qui me servent dans la vie quotidienne et aussi pour aider la population à avoir une bonne santé ».

Ce lundi 05 octobre 2020, au CSB2 d’Ambohimanarivo, c’est la cérémonie de lancement officiel de l’introduction du VAR2 (Vaccin Anti Rougeoleux). RAVAONASOLO Jeanne Emma vient accompagner une mère de famille pour faire vacciner ses enfants. En effet, elle a réussi à convaincre RAHANTANIRINA Elphine de faire vacciner ses deux jumeaux en deuxième dose de VAR. Selon l’agent communautaire « ma grande satisfaction c’est de constater les étapes franchies et les changements de comportement adoptés par les familles que je sensibilise ».

RAHANTANIRINA Elphine, la mère de famille en question, est âgée de 30 ans et mère de 4 enfants dont les derniers sont des jumeaux (RAFANOMEZANTSOA Joary Setra et RAFANOMEZANTSOA Diary Setra) nés en mai 2019.  Son domicile se trouve à 1 heure de marche du CSB2 d’Ambohimanarivo. Cette situation ne la décourage pas pour venir au CSB2 d’Ambohimanarivo pour faire vacciner ses enfants car elle est convaincue du bienfait de la vaccination.

Ses deux jumeaux ont déjà été vaccinés en VAR dans leur neuvième mois. Selon le témoignage de RAHANTANIRINA Elphine , « mes 4  enfants sont tous totalement vaccinés et ont tous reçu leurs diplômes de vaccination. En vaccinant mes enfants, je constate qu’ils se portent toujours bien et même s’ils tombent malades, les soins à prodiguer ne coûtent pas cher. Concernant les deux jumeaux, depuis leur naissance, ils n’ont jamais présenté d’épisodes de maladies à part des diarrhées légères qui n’ont pas besoin de soins particuliers pour guérir. » Ce jour-là, après avoir reçu leurs doses de VAR2, ses deux jumeaux ont reçu de nouveau un diplôme de vaccination, la nouvelle version.

Selon elle toujours « l’existence des Agents communautaires m’aide beaucoup à m’occuper de la santé de mes enfants. Je suis très attentive aux messages véhiculés par les Agents communautaires ». L'existence de COVID-19 ne constitue pas un obstacle pour elle pour venir au centre de santé car elle dit être rassurée par les messages diffusés à la radio, par les sonos mobiles qui sillonnent les Fokontany (villages), par les volontaires de la CROIX ROUGE et des Agents communautaires sur le COVID19, notamment sur les mesures barrières à appliquer et celles prises dans les formations sanitaires pour éviter la contamination.  

Enfin, en revenant à RAVAONASOLO Jeanne Emma, elle continue d’assurer son rôle d’Agent communautaire même avec l’épidémie de COVID-19. En plus de son travail avec le CSB2 d’Ambohimanarivo, elle tient depuis 2019 un site communautaire dans le cadre de la mise en œuvre du Projet PARN (Projet d’Amélioration des Résultats Nutritionnels). Son souhait c’est d’être doté de bicyclette pour lui faciliter ses déplacements dans les différents secteurs qu’elle couvre.