« Je me suis engagé pour toutes ces filles mamans à 13 ans »

Tauzin GASTON est chauffeur à l’UNICEF depuis plusieurs années. Pour lui, travailler à l’UNICEF est une question de conviction

Tauzin GASTON
Tauzin change une roue sur la route vers Maroalimainty
UNICEF/2018/Andrinivo

12 février 2019

Je m’appelle Tauzin GASTON. J’ai rejoint l’UNICEF il y a quelques années de cela en tant que chauffeur. D’abord basé à Toliara et maintenant à Ambovombe, je suis un enfant de Toliara et d’ailleurs : la vie rurale ne me fait pas peur. Avec UNICEF, je continue de sillonner ma région, je côtoie le monde rural, et je le fais avec un objectif, celui de défendre la cause de la mère et de l’enfant.

J’ai découvert l’offre d’emploi dans le journal. Je me souviens encore du jour de l’entretien (rires). Tout mon entourage avait dit : « Un entretien aux Nations Unies !? Aïe ! Aïe ! Aïe ! » Autant dire que le stress était au rendez-vous. Et effectivement, ce n’était pas du tout comme tous les autres entretiens que j’avais eus avant … Mais j’ai réussi, et depuis, je suis sur la route !

Actuellement, je voyage beaucoup dans les régions Anosy et Androy avec les missionnaires que je conduis. Je ne m’ennuie jamais. Tantôt pour appuyer les centres de santé donnant accès au service pour les mères et les enfants, tantôt pour accompagner les communautés dans des campagnes pour abandonner la défécation à l’air libre, … Mais ce qui me tient surtout à cœur, depuis le début, c’est la cause de toutes ces filles de 12 ou 13 ans qui tombent enceinte.

12% de nos jeunes filles sont mariées avant même d'avoir 15 ans. Ce n'est pas normal !

C’est un combat qui prend du temps et qui demande vraiment beaucoup d’efforts, mais il faut absolument arrêter ce massacre. Ce n'est pas normal qu'une fille de 18 ans soit déjà mère de cinq enfants. Pourtant, 12% de nos jeunes filles sont mariées avant même 15 ans.

Ce métier, je le fais chaque jour avec toute ma motivation, car je l’ai choisi. J’en ai fait un engagement personnel.