Renommer en : Analyse budgétaire thématique de la protection de l'enfant 2015-2020

Investir dans la protection de l’enfance pour prévenir et répondre à la violence, aux abus et à l’exploitation des enfants

Protection de l'enfant
UNICEF/UN0484791/Ramasomanana

Points forts

  • La situation de la protection de l’enfant est très préoccupante à Madagascar qui compte près de 46,9% d’enfants.
  • La protection de l’enfant apparaît très clairement sous financée malgré les défis auxquels Madagascar se trouve confronté en la matière.
  • L’analyse budgétaire suivant les thèmes de la protection de l’enfant est rendue difficile du fait de l’absence de données suffisamment détaillées, ce qui ne permet pas de conclure très clairement sur le sens des évolutions constatées dans les allocations par thèmes.
  • L’analyse des dotations par nature économique révèle une part très importante du budget de fonctionnement par rapport à celle du budget d’investissement en 2015, soit 82% du budget pour la protection de l’enfant.
  • La déconcentration budgétaire apparaît faible mais connait une hausse en 2020 après une période de baisse. Pourtant, la réponse à la protection de l’enfant nécessite un engagement de proximité au niveau des régions.
  • Les tendances en terme de contribution intérieure au financement de la protection de l’enfant apparaissent globalement positives.
  • La disponibilité des informations demeure un défi majeur. Il convient de souligner les difficultés dans l’accès aux informations sur les allocations et les dépenses sectorielles en faveur de la protection de l’enfant, de même que la bonne compréhension de la délimitation des dépenses en matière de protection de l’enfant.

 

 

Cover Analyse bugétaire de la protection de l'enfant 2015 - 2020
Auteur
CCOC, UNICEF
Date de publication
Langues
Français