La violence envers les enfants à Madagascar

La toute première étude nationale sur le sujet a été lancée ce jour grâce à la collaboration de l’Etat Malagasy et de l’UNICEF.

Une petite fille cache son visage en classe
UNICEF Madagascar/2016/Rasoamanana

Points forts

La violence à l’égard des enfants persiste à Madagascar avec :

  • Près de 9 jeunes sur dix déclarent avoir été victimes de châtiment corporel au sein de leur famille
  • 1 jeune sur deux dit avoir subi des violences en milieu scolaire
  • 4 enfants sur 10 affirment avoir travaillé avant l’âge de 18 ans

Basées sur les perceptions et le vécu de plus de 2500 personnes (jeunes, personnel médical, travailleurs sociaux, policiers, magistrats, personnel scolaire, parents et autres personnes ressources) rencontrées dans 12 sites lors de groupes de discussion et d’entretiens individuels, les informations parlent d’elles-mêmes :

  • 89% des jeunes déclarent avoir été victimes de châtiment corporel dans leur famille, soit près de 9 jeunes sur 10
  • 65% des répondants considèrent le châtiment corporel comme approprié à la maison
  • Plus de la moitié des jeunes affirment avoir subi des violences en milieu scolaire, soit 1 jeune sur 2
  • 29% des jeunes acceptent le châtiment corporel en milieu scolaire
  • Pour le travail des enfants, 40% de jeunes affirment avoir travaillé avant 18 ans.
Page de couverture rapport sur l'etude sur la violence

Author

UNICEF Madagascar

Date de publication

Langues

Français

Téléchargez le rapport

(PDF, 4,11 MB) (PDF, 2,46 MB)