Evaluation de l’activité de dépistage de la malnutrition aigüe par les mères (Androy, Anosy)

Permettre aux mères d’identifier leur enfant atteint de MAS dans la communauté

Cabinie’s daughter, Tema, was weak so mother decided it was time to bring her to the Outpatient Feeding Centre in the small village of Maroalomainty, located about 30km south of Ambovombe.
UNICEF/UN071108/Ralaivita

Points forts

Les régions du sud de Madagascar ont été touchées par de graves sécheresses depuis 2015. Pour la population, principalement rurale et dépendante l’agriculture pluviale, c’est la troisième année consécutive qu’elles sont confrontées a une pluviométrie moins généreuse. En Octobre 2017, tous les huit districts ont été classifiés en «Crise - Phase 3», dont quatre projetés en «urgence-Phase 4» à partir de Novembre 2018 a Mars 2019, de la Phase Intégrée de Sécurité Alimentaire (IPC).

Depuis 2015, l’UNICEF a soutenu le Ministère de la Santé à mettre à l’échelle le programme PECMAS avec la mise en place du service de traitement de la malnutrition dans 208 centres de santé (100% du Sud). Dans le même temps, la collaboration a été élargie à l’Office National de Nutrition pour la coordination des activités et la mise en place des dépistages exhaustifs mensuels avec les agents de santé communautaires. En avril 2017, le dépistage communautaire a été étendu aux mères ou responsables d’enfants de 6-59 mois avec l’utilisation du MUAC et l’autoréférence vers les centres de santé.

L’introduction de l’activité du dépistage par les mères a pour but de permettre aux mères d’identifier leur enfant atteint de MAS dans la communauté avec des objectifs à terme d’amélioration de la couverture du programme CMAM et le renforcement des messages de sensibilisation sur l’alimentation du nourrissions et du jeune enfant.

Au terme de 6 mois d’activité (Avril-Octobre 2017), 4,089 mères (2.4% des 169,000 prévus) ont été formées dans 4 districts sanitaires (Ambosary, Bekily, Tsihombe et Beloha) par les agents communautaires, les responsables des centres de santé, les mères leaders, les équipes mobiles et les partenaires du cluster nutrition. Une enquête a sondage aléatoire a deux degrés a été menée en février 2018 afin :

  • D’évaluer la stratégie de formation des mères et leur capacité à diagnostiquer la malnutrition aigüe en utilisant les couleurs du ruban PB et la reconnaissance des signes d’oedèmes bilatéraux.
  • D’évaluer la situation des indicateurs ANJE dans les communautés visites,

Les résultats de l’enquête ont mis en évidence les effets positifs de la formation des mères sur les indicateurs d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant mesurés. En effet, 77% des enfants ont bénéficié de l’allaitement maternel exclusif (AME), 96% ont continué l’allaitement continu à 1 an et 63% jusqu’a 2 ans.

La formation a conféré aux mères les capacités confirmées de dépister la malnutrition aigüe à domicile par l’utilisation du PB, l’identification des oedèmes et la référence en cas de gravité. En effet, 73% des mères ont maitrisé toutes les consignes de la formation c’est-à-dire ont compris à la fois la signification de toutes les couleurs et signes d’oedèmes et le comportement approprié associé. Le test de concordance de Kappa et le coefficient de Youden ont montré que la qualité des mesures faites par les mères est jugée «satisfaisante». Les mères pouvaient être considérées comme une alternative pour le diagnostic de la malnutrition aigüe en communauté avec l’aide du ruban PB. Cette enquête a aussi mis en évidence des goulots d’étranglement dont les principaux portent sur :

La qualité de la formation qui doit être améliorée au regard du taux de faux positifs de 41.8% et tendance des mères à aggraver la lecture.

La stratégie de formation en cascade basée essentiellement sur le modèle des mères leaders doit être revue, car seulement 3% des mères formées l’ont été grâce aux mères leaders. 60% des mères ont été formées par les agents communautaires, et 21 % par les équipes mobiles.

La logistique de distribution du périmètre brachial doit permettre la disponibilité du ruban PB aux mères immédiatement après avoir bénéficié de la formation et pour les remplacements en cas d’usure.

Il est important de considérer ces éléments suscités et les recommandations présentées dans le tableau en annexe afin de réussir le passage à l’échelle sur les autres fokontanys des districts en cours ainsi que les 4 autres districts prévus en 2019.

 

Les opinions exprimées dans ce bulletin ne doivent en aucun cas être considérées comme reflétant l’opinion officielle de la commission Européenne (ECHO) ni celle de l’USAID

Evaluation malnutrition meres

Auteur

Ministere de la Sante Publique, Office National de la Nutrition, UNICEF

Date de publication

Langues

Français

Téléchargez le rapport

(PDF, 3,36 MB)