Etude sur les causes de la malnutrition aigüe dans huit communes dans le sud de Madagascar

Androy, Anosy, Atsimo Andrefana

Link nca
Guillaume Binet/MYOP

Points forts

La partie sud du pays (régions Androy, Anosy et Atsimo Andrefana) est une zone fréquemment affectée par des pics de crises alimentaires et nutritionnelles cycliques à cause de l’insuffisance pluviométrique chronique, qui entraîne une réduction significative des récoltes. Les activités menées depuis 2015 par le Ministère de la Santé Publique (MSP), l’Office National de Nutrition (ONN) et l’UNICEF ont permis d’identifier huit communes poches de malnutrition aigüe parmi les districts affectés par la sécheresse.

Afin d’affiner les programmes existants et développer les programmes futurs, le Centre d’Appui à l’Exploitation des Technologies de l’Information et de la Communicaiton et au Développement (CAETIC Développement)1, a mené une étude sur les causes de la malnutrition aigüe dans ces huit communes dont l’objectif était d’identifier et de hiérarchiser les facteurs de risque de la malnutrition en se basant sur le cadre conceptuel de la malnutrition développé par l’UNICEF. La méthode Link NCA a été choisie car elle permet d’aboutir à des résultats concensuels grâce à son approche participative tout en restant pragmatique. Dans son processus, la méthode utilise cinq étapes : i) la phase préparatoire, ii) l’identification des facteurs de risques et hypothèses de risques, iii) la collecte des données sur terrain, iv) l’analyse des résultats et la construction des consensus, v) la communication des résultats et la planification des réponses.

La méthode Link NCA a permis au départ de classer les fateurs de risques de la malnutrition dans 6 domaines : i)la sécurité alimentaire et revenu, ii) les pratiques de soin et d’alimentation du nourrisson et de l’enfant, iii) lanutrition de la femme, iv) la santé, v) l’environnement - eau - assainissement – hygiène et, vi) le genre. Pourchaque facteur de risques, une hypothèse a été formulée et testée sur la base d’un ou plusieurs indicateurs. Autotal, 26 hypothèses et 50 indicateurs ont été établis. Ces indicateurs ont fait l’objet de collecte de données. Ainsiune enquête par sondage auprès des 680 ménages dont 578 dans les 8 communes ciblées et 102 dans lacommune d’Imongy. Une enquête qualitative auprès de la communauté et des informateurs et un atelier régionalont été réalisés. Le périmètre Brachiale (PB) a été utilisé pour évaluer la situation de la malnutrition aiguë desenfants. Par ailleurs un atelier national a été organisé afin que les différents acteurs puissent exprimer leursconfiances accordées aux résultats des tests pour chaque hypothèse.

Financé par l'Union Européenne (ECHO)

Link nca cover

Auteur

CAETIC Développement

Date de publication

Langues

Français

Téléchargez le rapport

(PDF, 2,83 MB)