Espace fiscal pour les enfants

Une analyse des options à Madagascar

Une mere et son enfant, beneficiaires d'un programme de protection sociale
UNICEF/UN0231291/Ramasomanana

Points forts

Ce rapport, qui se concentre sur Madagascar, est le septième d'une série d'études nationales qui sont réalisées par Ecorys pour l'UNICEF en 2016, 2017 et 2018, dans différents pays d'Afrique subsaharienne. Ces études font l’objet d’un contrat conclu entre Ecorys et l’UNICEF intitulé " National Political Economy Analysis and Fiscal Space Profiles of countries in the Eastern and Southern Africa Region". Conformément à son mandat, le projet vise à renforcer la capacité de plaidoyer de l'UNICEF par une meilleure compréhension du rôle des facteurs de l'économie politique dans les processus et les décisions concernant la création et l'utilisation de l'espace budgétaire pour les investissements en faveur des enfants en Afrique orientale et australe.

Dans son plaidoyer en faveur du développement et du bien-être des enfants malgaches, l'UNICEF s'engage dans un dialogue permanant avec le gouvernement et les autres parties prenantes. L'un de ses principaux objectifs est d'encourager le gouvernement à maintenir des flux de dépenses adéquats dans les secteurs qui comptent pour les enfants. Dans cette optique, le présent rapport recommande que l'UNICEF procède à une analyse quantitative continue, non seulement des flux de dépenses qui sont importants pour les enfants (appelés " dépenses prioritaires"), mais aussi des autres comptes budgétaires. Ensemble, les autres comptes fiscaux constituent un '"espace fiscal" qui détermine la capacité du gouvernement à maintenir ses dépenses pour les enfants. L'UNICEF serait alors en mesure de discuter des hypothèses et des résultats de son analyse avec le gouvernement et les autres parties prenantes.

Ce rapport décrit une approche méthodologique que l'UNICEF peut utiliser pour discuter de la capacité financière récente et future du gouvernement malgache à effectuer les dépenses dont les enfants dépendent pour leur développement et leur bien-être général. Cette capacité financière est, par définition, la "marge fiscale" sous-jacente à ces dépenses. L'analyse est effectuée à l'aide d'un exercice de projection basé sur Excel (MgFS.xlsm). Le point essentiel de l'exercice est de projeter (1) l'évolution des dépenses prioritaires et (2) les sources de financement des dépenses prioritaires dans le budget de l'État, afin de déterminer si les sources de financement sont susceptibles de suivre le rythme des dépenses prioritaires prévues.

Dans ce chapitre, la section 1.2 traite des " dépenses prioritaires " de Madagascar et la section 1.3 définit "l'espace fiscal " sur lequel les dépenses prioritaires seraient financées. La section 1.4 prend note de certaines limites en matière de données. La section 1.5 décrit l'organisation de la partie du rapport portant sur l'analyse de l'espace fiscal (FSA).

Auteur

UNICEF

Date de publication

Langues

Anglais

Téléchargez le rapport

(PDF, 1,96 MB)