Enquête nationale sur l’iode et le sel à Madagascar

Madagascar s’est engagé dans la lutte contre la carence en iode

Points forts

Madagascar s’est engagé dans la lutte contre la carence en iode suivant l’intervention n°8 de l’axe stratégique « Prévention de la malnutrition » du Plan National d’Action pour la  Nutrition 2012-2015. Madagascar figure parmi les 10 pays africains ne disposant d’aucune donnée nationale sur l’indicateur de référence permettant d’évaluer le statut en iode de la population, à savoir l’iode urinaire. Les données disponibles au niveau national portent sur la proportion de ménages disposant de sel iodé, telle que relevée lors  des Enquêtes démographiques et de santé (EDS) qui se sont succédé. Ces données sont qualitatives, évaluent la présence d’iode dans le sel et ne permettent donc pas d’apprécier le statut en iode de la population. Une étude sur les opinions de la population par rapport au sel iodé, réalisée en 2012, a montré que les connaissances sur l’importance de l’iodation du sel et les effets bénéfiques de l’iode sur le développement et la croissance de l’enfant sont très faibles. 

L’Enquête Nationale sur l’Iode et le Sel à Madagascar (ENISM) a pour objectif principal de déterminer  le statut en iode de la population malgache par la mesure de la concentration d’iode urinaire. 

 

Cover ENISM

Auteur

UNICEF Madagascar

Date de publication

Langues

Français

Téléchargez le rapport

(PDF, 1,46 MB)