Analyse budgétaire de la santé publique 2014-2019

Pour la mise en oeuvre des droits de l’enfant à la santé, à travers le budget public

Immunization at the heath center of Belobaka - Boeny region
UNICEF/UN0312864/Ralaivita

Points forts

Ce document constitue l’une des analyses qui explorent dans quelle mesure le budget national répond aux besoins des enfants de moins de 18 ans à Madagascar. Les analyses concernent la taille et la composition des allocations budgétaires de la santé publique qui affectent les enfants au cours de l’exercice 2019, ainsi que des informations sur l’efficacité, l’efficience, l’équité et le caractère adéquat des dépenses passées. Les principaux objectifs sont de synthétiser des informations budgétaires complexes afin d’être facilement compris par les parties prenantes et de formuler des recommandations pratiques susceptibles de rendre les processus de prise de décisions financières mieux adaptées aux besoins des enfants et des ménages pauvres.

Le budget de la santé publique est encore insuffisant par rapport aux besoins de ce secteur. Les efforts d’augmentation du budget doivent être poursuivis pour se conformer à la déclaration d’Abuja qui prévoit de consacrer 15% du budget à la Santé. Madagascar alloue actuellement 7% de son budget à la santé publique.

Le Plan de Développement du Secteur Santé (PDSS1) prenant fin en 2019, son évaluation ainsi que l’élaboration d’un nouveau plan sectoriel doivent être effectués dans une démarche inclusive. Les prévisions doivent prendre en considération les capacités de mobilisation des allocations.

L’opérationnalisation de la Couverture de Santé Universelle (CSU2) doit être renforcée pour permettre aux couches vulnérables d’accéder aux soins de santé.
 
Le financement extérieur hors budget évolue de manière aléatoire. La prévisibilité du financement extérieur pour la santé publique doit être améliorée et leur niveau doit être préservé par les partenaires.

La capacité d’absorption des financements externes parait faible et cela remet en question l’efficience du budget de la santé publique. Le gouvernement et les partenaires au développement devront travailler de concert pour lever les problèmes liés à la régularisation des dépenses sur financements externes.

La part du budget pour le programme « Survie et Développement de la mère et de l’Enfant » sera en baisse à partir de 2020. Par rapport aux enjeux identifiés3 , ce programme doit être au contraire priorisé dans le budget.
 

Couverture Analyse budgetaire sante publique 2014-2019

Auteur

CCOC, UNICEF Madagascar

Date de publication

Langues

Français

Téléchargez le rapport

Dérouler le menu pour choisir la version à télécharger (2018, 2019, Rapport complet ou résumé)
(PDF, 1,03 MB) (PDF, 345,28 KB) (PDF, 536,53 KB)