Les jeunes dénoncent la violence envers les enfants à travers le slam

© UNICEF Madagascar/2018/Andrinivo

Antananarivo, 30 juin 2018 : Le jardin d’Andohalo a vibré ce samedi avec les échos des jeunes mais surtout des jeunes slameurs voulant mettre fin à la violence à l’égard des enfants.

Dix jeunes originaires de différentes régions (Fort Dauphin, Maintirano, Antsiranana, Diégo, Toamasina, Fandriana et Antananarivo), sont les lauréats du concours de slam national organisé par l’UNICEF en partenariat avec le Ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme depuis quelques semaines.

Le slam est devenu un outil accessible aux jeunes pour dénoncer la violence envers les enfants. Près de 100 vidéos de prestations de slam ont été reçus des jeunes de 14 à 18 ans de tout Madagascar. La plupart des messages sont clairs : Aucune violence à l’encontre des enfants ne peut se justifier ; toute violence à l’encontre des enfants peut être prévenue (…)

Des messages se rapportant à l’objectif de l’UNICEF qui appelle toute société, quel que soit son acquis culturel, économique ou social, peut et doit mettre fin à la violence à l’encontre des enfants

Cet évènement fait suite au lancement du rapport de l’étude sur la violence à l’égard des enfants. Une étude qui a malheureusement révélé que la violence fait partie de la vie quotidienne des enfants. Tous les enfants sans distinction sont à risque de violence au sein de leurs familles, dans leurs écoles, dans les communautés, dans les institutions, ou dans tout autre espace auquel ils ont accès, y compris de plus en plus via les réseaux sociaux et Internet.

Quelle qu’en soit sa forme, la violence a un impact néfaste sévère pour chacun des enfants qui en sont victimes. Mais l’élimination de violence envers les enfants est de la responsabilité de tous.

Madame Elke Wisch, représentant de l’UNICEF, qui quittera définitivement Madagascar sous peu, n’a pas manqué de lancer un appel à tous les acteurs - les autorités compétentes, les partenaires techniques et financiers, les partenaires de la protection de l’Enfant, les communautés, les familles et les parents à prendre conscience de la gravité de ce phénomène et à prendre conjointement les mesures qui s’imposent.

Les dix lauréats du concours (la liste en attache) ont anime la cérémonie de ce samedi, une cérémonie pour clôturer le mois de l’enfant à Madagascar. Les jeunes sont venus nombreux.

Vous pouvez suivre la page du concours pour voir des extraits de vidéos : https://www.facebook.com/Fifaninanana-Nasionaly-SLAM-Poezia-momba-ny-Herisetra-mahazo-ny-Ankizy-213900496054521/ 

 

 

Español Français