La protection sociale réactive aux chocs

Réponse à la secheresse

Des femmes allant chercher de l'eau
UNICEF Madagascar/2020/UN0267546/Raoelison

À propos

Pour atténuer les effets des phénomènes climatiques extrêmes qui affectent le pays à une cadence quasi annuelle - exacerbés depuis quelques années par le phénomène de changement climatique - et permettre une reprise rapide et un relèvement précoce des populations touchées, le pays, appuyé par ces partenaires techniques et financiers, ont adopté le mécanisme de Protection Sociale Réactive aux Chocs (PSRC). Ce mécanisme vise à « permettre au gouvernement de Madagascar et ses partenaires techniques et financiers d’aider les ménages à se rétablir après une catastrophe, en leur fournissant des appuis tels que les transferts de cash combinés avec un soutien nutritionnel, en priorisant les enfants atteints d’une malnutrition dans les communautés touchées ».

Le programme national de protection sociale, filets sociaux de sécurité, a été introduit à Madagascar en 2016 avec l’appui financier des bailleurs qui sont la Banque Mondiale et UNICEF. Le programme est mis en oeuvre par le FID (Fond d’Intervention pour le Développement) qui est l’agence nationale d’implémentation de ces filets sociaux à Madagascar.

La protection sociale joue un rôle important dans le continuum Urgence <-> développement durable en renforçant la résilience des populations à haut risque de catastrophes. Elle met à disposition des systems administratifs établis et expérimentés des outils financiers afin de répondre rapidement et efficacement aux besoins des populations touchées.

Une réponse à travers la protection sociale réactive aux chocs permet d’apporter une assistance plus efficace en minimisant certains coûts administratifs et logistiques, optimisant les ressources humaines disponibles et réduisant les temps de réponse. A condition que les programmes aient les capacités administratives et opérationnelles nécessaires pour mettre en oeuvre cette expansion, la réponse via le programme de protection sociale pourrait être privilégiée par rapport à la mise en place de réponses humanitaires parallèles.

Couverture du MANUEL DES OPERATIONS DE PROTECTION SOCIALE REACTIVE AUX CHOCS

Télécharger le document

(PDF, 2,89 MB)