Pour renforcer les chaines d’approvisionnement de la santé publique, l’UNICEF initie le Ministère de la Santé Publique et les agences des Nations Unies autour d’un Modèle de Maturité

Communiqué de presse conjoint

02 juin 2022
Livraison de vaccins
UNICEF/UN0383934/Ralaivita

Antananarivo, le 02 juin 2022 – Durant 3 jours, l’UNICEF, le Ministère de la Santé Publique et les agences des Nations Unies (OMS, UNFPA) ont mis en œuvre un atelier pour renforcer les Chaines d’approvisionnement de la santé publique. Dialogue inclusif et participatif, la rencontre a débouché sur l’intention commune de mettre en œuvre des stratégies relevant les défis et les contraintes du système d’approvisionnement national et d’un plan d’actions communs.

Aujourd’hui encore, près d’un enfant sur trois n’est toujours pas vacciné à cause d’un accès inéquitable aux vaccins, selon une étude menée en 2020 par l’OMS et l’UNICEF. L’acheminement des vaccins et leur conservation autant que l’accès aux zones les plus reculés du pays sont les défis à relever pour renverser cette tendance. Suivant le dernier MICS, 10 femmes meurent par jour par suite des complications liées à la grossesse et à l’accouchement à Madagascar. La disponibilité des intrants médicaux et de la planification familiale à proximité de ces femmes contribue à la réduction de ces décès maternels évitables.  Pour tous les intrants de santé, la distribution jusqu’au dernier kilomètre rencontre des problèmes récurrents comme les retards de livraison, la rupture de stocks, le manque de visibilité flagrante des données.  L’atelier a permis de repenser toutes ces étapes pour que le système de santé soit plus responsable et plus résilient, permettant au personnel de santé d’offrir des services de qualité, au bon endroit et au bon moment.

Le modèle de maturité de l’UNICEF, base de ce dialogue est un outil participatif pour comprendre et mesurer la performance des chaines d’approvisionnement aussi bien pour les opérations et composantes liées aux médicaments essentiels que pour les vaccins, les intrants de nutrition, les produits de planification familiale et les antirétroviraux. Il a été développé et mis en œuvre dans 34 pays, avec le soutien de l’OMS, l’USAID et du Foreign, Commonwealth and Development Office - FCDO.

« Investir dans des chaines d’approvisionnement robustes, réactives et résilientes aux chocs, permet de sauver des vies. Elles sont indispensables pour garantir à tous un accès universel, non discriminatoire, équitable et sans entrave, aux produits et services de santé et aux déterminants fondamentaux de la santé. Le système des Nations Unies à Madagascar réitère sa volonté à travailler aux côtés du gouvernement pour l’élaboration d’un plan d’action national de renforcement des chaines de santé publique, consolidant les acquis de cet atelier et d’autres évaluations associées » s’est exprimé Issa Sanogo, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies à Madagascar  

 « Œuvrons de concert et en soutien au gouvernement à travers des stratégies et des réponses multisectorielles adaptées aux besoins et contextes locaux, cela afin de ne laisser personne de côté en matière de santé, d’éducation, de nutrition, d’eau, d’assainissement et d’hygiène » a déclaré Jean-François Basse, Représentant de l’UNICEF.  

 

Contacts presse

Timothy James Irwin
Chef de la Communication
UNICEF Madagascar
Adresse électronique: tjirwin@unicef.org
Lalaina Ralaiarijaona
Communication officer
UNICEF Madagascar
Adresse électronique: lralaiarijaona@unicef.org

A propos d'UNICEF

L’UNICEF travaille dans les endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, afin de construire un monde meilleur pour tous. 

Suivez l’UNICEF sur TwitterFacebook et Instagram