Le renforcement des capacités, un soutien inéluctable pour sauver des vies

22 décembre 2020
Une femme en consultation médicale
UNICEF Madagascar/2020/UN0383938/Ralaivita

UNICEF Madagascar appuie le Ministère de la santé publique depuis des décennies pour que toutes les femmes et tous les enfants aient accès à des soins de santé de qualité auprès des centres de santé et au sein même des communautés. Le renforcement de capacités des acteurs clés fait partie des principales interventions pour atteindre cet objectif.

Ainsi, dans le contexte de la réponse à la pandémie COVID-19, 167 agents de santé des centres hospitaliers de six grandes villes ont été formés en novembre et décembre 2020 sur la prise en charge des cas graves enfants et adultes infectés par le coronavirus. Toujours dans le contexte du COVID mais pour renforcer les soins de santé de la mère et de l’enfant, 30 agents de santé des régions Analamanga et Betsiboka ont suivi une formation en réanimation médicale du nouveau-né et de la mère.

En coordination et accord avec le ministère de la Santé Publique, UNICEF a déployé 17 staffs de terrain tout au long de l’année 2020 afin de renforcer les capacités en planification, budgétisation, implémentation et rapportage des activités des équipes de gestion régionales et de districts. Cet appui a pour but d’assurer également une meilleure gestion des programmes de santé maternelle et infantile comme le PARN (Projet d’amélioration des résultats nutritionnels), le PEV (le Programme élargi de vaccination) et l’accès aux soins de santé primaire.

Au niveau stratégique, UNICEF appuie actuellement la réactualisation du guide PAC (paquet d’activités communautaires) pour renforcer la mise en œuvre effective de la santé communautaire à Madagascar. UNICEF a également participé au dialogue multipartite entre le Ministère de la Santé Publique et ses partenaires techniques et financiers en vue de relancer les activités de vaccination. Enfin, UNICEF a organisé des master classes à distance sur l’approche centrée sur l’humain pour 16 responsables de communication et des programmes de vaccination et de la santé maternelle et infantile.

Après plusieurs mois de préparation, UNICEF a également mobilisé plus d’un million de dollars américains pour ce trimestre dans 49 districts présentant les pires indicateurs de santé maternelle néonatale et infantile, couvrant quelques 1,131 CSB et près de 1.8 million d’enfants en dessous de cinq ans et 537,900 femmes enceintes, afin de renforcer les services de santé de base en poste fixe, brigades avancées et mobiles. Le paquet d’activités renforcés inclut la consultation prénatale et du post-partum, les accouchements en institutions, le screening et référencement de la malnutrition, le déparasitage et la VIT.A, la vaccination avec tous les antigènes. Les premiers résultats prometteurs de cette approche qui renforce la routinisation de ces activités démontrent que celle-ci peut être une bonne alternative aux grandes campagnes fort couteuses. Ces efforts se poursuivront durant le premier trimestre 2021.

 

Contacts presse

Timothy James Irwin
Chef de la Communication
UNICEF Madagascar
Adresse électronique: tjirwin@unicef.org
Fanja Saholiarisoa
Communication Officer
UNICEF Madagascar
Adresse électronique: falida@unicef.org

A propos d'UNICEF

L’UNICEF travaille dans les endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, afin de construire un monde meilleur pour tous. 

Suivez l’UNICEF sur TwitterFacebook et Instagram