Sécuriser la santé en Haïti lorsque le tremblement de terre a détruit des hôpitaux

L'UNICEF travaille pour assurer la continuité des soins de santé.

Jonathan Crickx
27 janvier 2022

Nazaire Roseline, 42 ans, a amené son fils de deux ans et demi à l'hôpital OFATMA des Cayes pour des soins. Lorsque le tremblement de terre a frappé, elle a réussi à sauver son fils, mais seulement après qu'un mur lui soit tombé dessus.

Quand j'ai entendu le tremblement de terre, je courais pour sortir de la maison. J'allais récupérer mon fils quand la maison s'est effondrée et une partie du mur lui est tombé dessus. J'étais pressé de sortir, et j'ai eu le temps de l'attraper, de le sortir des décombres. Une de ses jambes est cassée et il est blessé à l'autre. Il est aussi blessé au bras. Il a deux ans et six mois. Je ne me sens toujours pas bien moi-même. J'ai toujours des maux de tête et je vis avec une certaine anxiété.

Un staff de l'UNICEF en train
UNICEF Haiti/2021/Rouzier

Le 14 août 2021, un tremblement de terre de magnitude 7,2 a frappé les départements du sud-ouest du Sud, de la Grand'Anse et des Nippes. Plus de 2 200 personnes sont mortes, 12 700 personnes ont été blessées et 137 000 maisons détruites, mettant des milliers de personnes dans un besoin urgent d'assistance.

Le fils de Nazaire faisait partie des 527 patients qui se sont fait soigner à l'hôpital OFATMA des Cayes, dans le département du Sud, au cours des deux jours qui ont suivi la catastrophe.

Femme et sa fille
UNICEF Haiti/2021/

« Nous avons eu beaucoup d'enfants. Un cas m'a beaucoup ému. C'est un enfant qui a dû être amputé traumatiquement et qui n'a pas pu être sauvé. Beaucoup d'enfants arrivent avec un traumatisme abdominal que nous avons opéré ici et que nous continuons à suivre. Il y a eu beaucoup de femmes aussi. Mais nous n'avons pas vraiment les chiffres exacts sur le nombre de femmes et d'enfants », a déclaré le Dr Jean Saintilus Messeroux, directeur de l'hôpital.

Quelques heures après le tremblement de terre, 34 kits médicaux d'urgence contenant des fournitures médicales essentielles - notamment des gants, des analgésiques, des antibiotiques et des seringues - pour traiter 50 000 personnes victimes du tremblement de terre pendant trois mois, ont été livrés aux 19 principaux hôpitaux du sud.

« Pour moi, l'UNICEF est l'ONG qui était là en premier. Son aide a été la bienvenue car nous manquions de gants, de kits, etc. Nous espérons que l'UNICEF continuera à nous aider à protéger nos patients », a déclaré le Dr Messeroux.

Un hopital detruit
UNICEF Haiti/2021

Le tremblement de terre a endommagé ou détruit quelque 82 établissements de santé, mettant le système de santé au défi de suivre le rythme de l'élargissement des besoins de santé résultant du maintien de l'accès à une assistance vitale tout en continuant à offrir des services essentiels de santé maternelle et infantile. Certaines communautés rurales des zones touchées n'ont pas pu accéder à des établissements de santé fonctionnels en raison de dommages aux infrastructures.

Trois semaines après le tremblement de terre, lorsque les routes ont été débarrassées de gros blocs qui dévalaient des collines avec des glissements de terrain, et que certains ponts ont été progressivement réparés et à nouveau utilisables, l'UNICEF a équipé 24 équipes de cliniques mobiles de fournitures médicales et de médicaments essentiels qu’elle a déployé dans 18 communes reculées les plus difficiles d’accès des trois départements affectés, pour fournir des soins de santé de base de proximité.

« Depuis le tremblement de terre, nous n'avons plus de clinique à Roche-à-Bateau. Et j'apprécie vraiment cette clinique parce qu'elle nous a apporté de bonnes choses. Elle s'occupe des enfants », a déclaré Venithe Louis, mère de 5 enfants, résidente de Nathan à Roche-à-Bateaux, une commune isolée du département du Sud.

Un enfant avec sa mère
UNICEF Haiti/2021

Pour assurer la continuité des soins de santé, des orthopédistes, des chirurgiens et des anesthésistes bénévoles nationaux ont été déployés et des tentes ont été installées dans 28 établissements de santé gravement endommagés en tant qu'établissements de santé temporaires pour abriter des médicaments essentiels, du matériel médical et des fournitures de bureau. Avec ses salles d'urgence endommagées par la catastrophe, un 72 m² a été installé dans la cour de l'hôpital Ofatma 24 heures après le tremblement de terre pour fournir des soins vitaux aux patients.

« Je n'ai pas de mots pour remercier tout le personnel de l'UNICEF, mais j'espère quand même que l'UNICEF continuera à nous aider à moyen terme au-delà de l'aide dans les situations d'urgence. Il faut agir à court terme, mais aussi à moyen et long terme. En fait, nous espérons que l'UNICEF nous aidera à aménager le bâtiment ou à fabriquer des bâtiments préfabriqués, afin que nous puissions soigner nos patients », a déclaré le Dr Messeroux.

Faites un don pour aider les enfants en Haïti

L’UNICEF remercie tous les bailleurs qui ont contribué à l’effort de réponse au tremblement du 14 août 2021 en Haiti : AECID, Canada, Citi Foundation, ECHO, ECW FER, France, Germany, GPE, HP Foundation, Impetus Foundation, Japon, LDSC, Lego Foundation, Liechtenstein, Madrid City Council, Meta, SIDA- Suède, Target Corporation, UNCERF, USAID, Wallonie-Bruxelles International, The Walt Disney Company, Xunta De Galicia - UNICEF National committees : Canada, Denmark, France, Germany, Ireland, Luxembourg, Netherlands, Norway, Poland, South Korea, Spain, Sweden, Switzerland, United Kingdom, United States - UNICEF CO: Argentina, Peru.