La vaccination permet de sauver des vies

La vaccination de routine protège les enfants

Jean Panel Fanfan
Une vaccination
UNICEF Haiti/Fanfan

31 mai 2019

L’ initiative « La vaccination dans le monde : vision et stratégie » (GIVS), élaborée par l’Organisation mondiale de la Santé et l’ UNICEF, reconnait que « de toutes les interventions de santé jamais mises en œuvre, la vaccination est l’une des plus efficaces et des plus économiques » (OMS,2006).Ce geste simple et efficient a permis  de contrôler et d’éradiquer la pandémie de la variole, de réduire de manière considérable l’incidence mondiale de la poliomyélite et de faire reculer de façon spectaculaire des maladies comme la rougeole, la diphtérie, la coqueluche, le tétanos et l’hépatite B’ (OMS , 2006).

L’UNICEF, fidèle à son mandat soutient les activités de vaccination du gouvernement haïtien à travers tout le pays. Grace à un financement du gouvernement du Japon, de Gavi et de la Banque mondiale, l’UNICEF intervient dans divers aspects, notamment le renforcement de la vaccination de routine à travers un accès équitable.

Port-au-Prince, le 28 mai 2019-La voix claire et trainante de Mme Philoména Cotière, infirmière responsable de la vaccination à l’hôpital de Croix-des-Bouquets, rassure l’enfant qui pleure en voyant la seringue et du coup la mère aussi. Avec des gestes précis et simples, mais efficace, elle administre le vaccin à l’enfant. Un geste qui va le protéger, sa vie durant.

Mme Cotière a réaliser un long périple du département du Nord d’où elle travaillait, il y a quelques années, pour venir dans le département de l’Ouest. Pour elle c’est une routine, mais qui est importante. Elle est infirmière depuis près de 23 ans, elle a acquis une solide expérience en la matière. Elle sait bien ce qu’elle fait. Ce mardi, ce n’est pas la grande foule, les jours d’affluence sont plutôt le lundi et le jeudi. Une dizaine de mères sont assises avec leurs enfants en attendant leur tour. 

Le service offre les vaccins disponibles pour la vaccination de routine, comme la rougeole, le BCG, entre autres. Mme Cotière est une personne très engagée dans son travail. « J’aime prendre soin des enfants et des gens en général. Pour moi, c’est un devoir de sauver la vie. Quand on sauve des vies, c’est une satisfaction personnelle », dit-elle avec un sourire. Elle-même, est mère de deux enfants. 

Dans un coin stratégique de la salle, est installé, le réfrigérateur solaire financé par les bailleurs de l’UNICEF dont le peuple Japonais, Gavi et la Banque mondiale. D’autres infirmières vont et viennent, ainsi que des agents de santé qui pratiquent la vaccination de routine dans les localités reculées pour récupérer du matériel.

Outre la vaccination en soi, ils organisent des séances de sensibilisation sur l’importance de la vaccination, sur la carte de la vaccination, sur le fait de respecter les rendez-vous. Ils parlent également d’hygiène, tout ce qui est important pour la santé des enfants. « Nous insistons sur l’importance de la vaccination pour la vie des enfants ». Car elle protège les enfants contre les maladies.

Un staff de l'UNICEF vérifiant les vaccins.
UNICEF Haiti/Fanfan
Le Dr. Ernsly Jackson, spécialiste en immunisation à l'UNICEF au cours d'une visite d'inspection.

Le réfrigérateur solaire a tout changé

Les nouveaux réfrigérateurs solaires jouent un rôle fondamental dans l’amélioration de la chaine du froid et la conservation des vaccins. Ils permettent d’assurer la disponibilité et la qualité des vaccins en maintenant la chaine du froid dans les plages de température recommandées et d’éviter les ruptures de stocks dues aux ruptures de Gaz propane. L’infirmière Cotière ne tarit pas d’éloges sur les changements importants que ce frigidaire a apporté pour le service de vaccination au sein de l’hôpital.

« Nous sommes très satisfaits de ce réfrigérateur qui utilise l’énergie renouvelable, la qualité a augmenté, le cout a diminué tout en protégeant l’environnement. L’amélioration est notable », souligne-t-elle

« Avec l’ancien réfrigérateur, il y avait des problèmes récurrents : mauvaise conservation des vaccins, les briquettes de glaces mal congelées. Il fallait faire des réquisitions bien à l’avance pour avoir la bonbonne de gaz, ce qui ralentissait le service », poursuit-elle, en remerciant les bailleurs pour ce don.

Un soutien de la vaccination avec le support des bailleurs

L’UNICEF appuie la coordination du programme Elargi de Vaccination en tant que membre du comité du PEV (CT-PEV) et membre du comité de coordination inter agence présidé par la Ministre de la santé. L’organisation contribue également au renforcement de la chaine du froid à travers le pays. Grâce à l’appui de bailleurs comme le Japon, Gavi et la Banque mondiale, l’organisation a distribué et installé 335 réfrigérateurs solaires pour conserver les vaccins dans les endroits reculés du pays où il n’y a pas d’électricité. Les techniciens de la chaine du froid du MSPP ont été formés au Benin, pour la maintenance de ces réfrigérateurs.

L’UNICEF travaille en soutien au MSPP afin de faciliter un accès équitable aux vaccins et ceci dans les endroits les plus reculés du pays. L’installation des réfrigérateurs solaires dans ces localités enclavées est un maillon essentiel dans la disponibilité des services de vaccination. Nous remercions le peuple du Japon, la Banque mondiale et Gavi pour ces dons qui vont nous aider à continuer à remplir notre mandat. 

Maria Luisa Fornara, Représentante de l'UNICEF en Haïti