La petite Amalaica Rosier a son acte de naissance

En Haïti, un enfant sur six n’est pas enregistré à l’état civil

Ndiaga Seck
Italia et son enfant
UNICEF Haiti /2020/Edler
31 janvier 2021

Italia Joseph a décidé de déclarer la naissance de sa fille à l’état civil. La femme de 40 ans, résidente de la localité Claire Heureuse dans la Grand’Anse a été motivée par la campagne de sensibilisation menée dans son village par l’ONG l'Initiative Départementale contre la Traite et le Trafic des Enfants (IDETTE). « J’apprécie beaucoup cette campagne parce que les documents d’état civil sont très importants pour mon enfant. Une fois adulte, il lui sera très difficile d’avoir un acte de naissance. Dès la naissance, l’enfant doit avoir son acte de naissance. On te le demande partout où tu vas », a-t-elle déclaré, avant de monter sur une moto-taxi avec son mari pour se rendre au bureau d’état civil d’Anse d’Hainault. 

Chokarella

En Haïti, un enfant sur six n’est pas enregistré à l’état civil. Grâce à un financement du Canada, l’UNICEF cherche à inverser la tendance. Une campagne de sensibilisation est lancée et un appui est donné aux bureaux d’état civil pour renforcer le mobilier et améliorer l’accueil des populations et s’approvisionner en registres pour établir les actes de naissances. Afin d’amener le plus de parents déclarer leurs enfants à l’état civil, les volontaires des ONG partenaires IDETTE et l’Initiative Citoyenne pour les Droits de l'Homme (ICDH), ratissent les zones rurales les plus reculées du département de la Grand ’Anse pour informer les communautés sur l’importance de l’enregistrement des naissances. 

« Nous avons des difficultés à couvrir les distances. Pour se rendre dans certaines localités, il faut faire une heure à moto et marcher trois ou quatre heures de temps, » a expliqué Steven Jean Phillippe, officier de protection à IDETTE. « Nous nous rendons dans ces zones parce que nous sommes engagés à servir la population afin que les parents déclarent les enfants à l’état civil ».

Italia Joseph et son mari sont devant Dumas Jean Félix, l’Officier d’état civil d’Anse d’Hainault pour enregistrer leur bébé Amalaica Rosier.
UNICEF Haiti/2020/Edler
Italia Joseph et son mari sont devant Dumas Jean Félix, l’Officier d’état civil d’Anse d’Hainault pour enregistrer leur bébé Amalaica Rosier.

En aout 2019, nous avions rencontré l’Officier d’Etat-Civil d’Anse d’Hainault, M Dumas Jean Félix qui se plaignait du manque de ressources humaines et d’équipement pour faire son travail convenablement. Cette année, il est heureux d’avoir reçu de l’appui. « Nous sommes très contents car voilà des années que notre bureau manquait de matériel», a-t-il dit. « Grâce à IDETTE, ICDH et l’UNICEF, le bureau est opérationnel. Je peux recevoir tout le monde. Les gens qui viendront pour leur acte de naissance, auront la confiance d’être en présence d’un officier d’Etat-civil et d’un clerc », a-t-il ajouté.

Italia Joseph et son époux sont fiers d’exhiber l’acte de naissance de leur fille Amalaica Rosier.
UNICEF Haiti /2020/ Edler
Italia Joseph et son époux sont fiers d’exhiber l’acte de naissance de leur fille Amalaica Rosier.

En Haïti, l’UNICEF travaille main dans la main avec le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique pour relever le taux d’enregistrement des naissances, l’un des plus bas de la région de l’Amérique latine et les Caraïbes. Le volontaire des Nations Unies Momo Anicet Soffack, Officier de protection de l’enfant à l’UNICEF, travaille avec les officiers d’état civil afin de collecter les besoins et planifier les activités requises. Par ailleurs, des séances de formation sont également organisées pour renforcer les capacités des acteurs.  « Nous travaillons avec les partenaires d’implémentation pour davantage renforcer les capacités de tous les acteurs intervenant dans le secteur de l’enregistrement des naissances, pour atteindre les résultats du projet au sein de différentes communes cibles, » a précisé M Soffack.

La fille d’Italia Joseph s’appelle Amalaica Rosier. Son nom est enregistré dans un registre d’état civil et elle est officiellement déclarée haïtienne. Son acte de naissance lui ouvrira l’accès à tous les autres droits de l’enfant.