Eliminer le choléra et renforcer la lutte contre la malnutrition en Haïti

L'épidémie de choléra a diminué de manière drastique et aucun cas n'a été confirmé depuis février 2019

Maria Luisa Fornara
Mehdi Meddeb

06 décembre 2019

Au centre d’une crise socio-politique exacerbée par l’insécurité alimentaire, la malnutrition, les défis migratoires et la vulnérabilité aux catastrophes naturelles, Haïti annonce une bonne nouvelle qui ne doit pas passer inaperçue : l'épidémie de choléra a diminué de manière drastique et aucun cas n'a été confirmé depuis février 2019.

Selon le Ministère de la Santé Publique et de la Population d’Haïti (MSPP), le nombre de cas suspects de choléra a été réduit de 81% en 2019, comparé à la même période de l'année dernière.  S'il est encore tôt pour crier victoire, le fait qu'il n'y ait plus de nouveaux cas de choléra confirmés après 10 mois, est un message plein d'espoir pour un pays où, depuis 2010, on estime à plus de 9 000 le nombre de personnes qui sont mortes de l'épidémie, et à 800 000 celles qui ont souffert de diarrhées cholériformes. La possibilité que l'élimination complète du choléra puisse être déclarée est décisive en Haïti, un pays qui fait face à des crises récurrentes.

Pour consolider les acquis de la lutte contre le choléra en Haïti, le MSPP, l’UNICEF et les partenaires de mise en œuvre se sont engagés à continuer de travailler ensemble. A l’aide d’un réseau d’équipes d’intervention rapide et un système de surveillance et d'alerte précoce au niveau communautaire, ils guettent d’éventuels signaux de résurgence de l’épidémie, afin de la maîtriser définitivement. Ce plan novateur et le travail d’équipe sont sur le point de porter leurs fruits.

Cependant, être si près d’atteindre l’élimination du choléra nous oblige également à ne pas baisser la garde et à rester vigilants. Une dernière impulsion est indispensable et pour la rendre possible, un soutien international est nécessaire. L'UNICEF a besoin de 19 millions de dollars en 2020 pour répondre à tous les besoins humanitaires en lien avec la survie et le développement de l’enfant en Haiti, y compris quatre millions de dollars destinés à financer la poursuite de la surveillance, la réponse rapide aux cas suspects de choléra et d’autres maladies diarrhéiques et les actions préventives d’’accès à l’eau potable et la promotion de l’hygiène.  Avec cette contribution, nous espérons que l’épidémie pourra être éliminée.

Même si le cholera pourrait être éliminé d’Haïti à partir de 2019, l'UNICEF est conscient que les besoins humanitaires restent immenses et pourraient augmenter en 2020 en raison du contexte de crise qui prévaut depuis plus d’un an. À l'heure actuelle, quelque 850 000 personnes sont vulnérables et ont besoin d’un accès aux services de santé de base, maternelle et infantile pour la plupart. On estime à 3,7 millions le nombre d'Haïtiens qui ne mangent pas à leur faim, dont 1,5 million d’enfants.

UNICEF Haiti/2019/Seck
Du plumpy-nut, un aliment thérapeutique prêt-a-l ’emploi. Il est utilisé dans la lutte contre la malnutrition

L’un des défis majeurs est la malnutrition aigüe chez les enfants de moins de cinq ans. La crise actuelle a exercé une pression supplémentaire sur la situation nutritionnelle des enfants, déjà préoccupante.  En attendant qu’une enquete SMART soit conduite pour mettre à jour les taux de la malnutrition, trois millions de dollars sont nécessaires pour la prise en charge d’au moins 65.530 enfants.

Comme nous le faisons depuis des décennies, l’ UNICEF poursuivra aussi ses  efforts pour répondre aux besoins humanitaires des enfants haïtiens, en renforçant la vaccination contre les maladies évitables, les soins pré et néonatals, l’appui aux populations vulnérables en eau, assainissement et hygiène, la protection et l'assistance aux enfants victimes de maltraitance, d'exploitation et de séparation familiale en raison de catastrophes naturelles, de l'insécurité ou de la migration, et la mise en œuvre d’un programme de rattrapage scolaire pour les enfants dont les écoles sont restées fermées depuis septembre 2019.

Mehdi Meddeb
La Représentante de l'UNICEF en Haiti, Mme Maria Luisa Fornara