Protection de l’enfant

Les Défis

 

Les Défis

© UNICEF Haïti/2013
© UNICEF Haïti/2013

L’objectif du Programme Protection de l’UNICEF est d’assurer une protection pour les enfants les plus défavorisés, les enfants victimes de catastrophes naturelles ainsi que de toutes formes de violence et d’exploitation et les enfants séparées de leurs parents. Malgré les efforts mis en place en Haïti, il existe toujours des pratiques d’exploitation, de discrimination, de violence et d’abandon dans des proportions inquiétantes, exacerbées par des normes sociaux néfastes, un statut discriminatoire de la femme et de la fille et un taux d’enregistrement des naissances insatisfaisant.

Ayant ratifié les principaux instruments internationaux relatifs aux droits humains et aux droits de l’enfant, Haïti s’est engagé à contribuer à la construction d’un « monde digne des enfants ». Cependant les efforts remarquables mis en place pour la protection des enfants ne se matérialisent pas dans la promulgation de lois et/ou de leur mise en œuvre au sein d’un système de protection sociale. Les cas d’abus, de négligence, d’exploitation, de violence à l’encontre des enfants sont légion, et représentent autant de freins au développement de la société haïtienne.

Contexte

La situation de la protection de l’enfant en Haïti est très complexe et requiert une approche multisectorielle car les défis sont énormes :

  • Le pays ne dispose pas d’une politique de protection de l’enfant clairement élaborée.
  • Plus de 25 800 enfants sont placés dans des institutions dont 80% ne sont pas des orphelins (IBESR 2018).
  • 22% des enfants ne vivent pas avec leurs parents biologiques
  • 85% des enfants âgés de 1 à 14 ans ont fait l’expérience d’au moins une forme de violence (EMMUS VI)
  • 7% des filles de 15 à 19 ans ont subi une violence sexuelle, et 9% chez les 20 à 24 ans.
  • 207 000 enfants se trouvent dans des situations de travail domestiques inacceptables Ils sont à risque d’exploitation et privés de leurs droits fondamentaux
  • La situation migratoire à la frontière avec la République Dominicaine se poursuit avec environ 10,000 Haïtiens par mois qui reviennent. Des enfants traversent les zones frontalières officielles ou non-officielles entre la République d’Haïti et la République Dominicaine sans documentations et vulnérables à la traite, au trafic et autres types d’exploitation. 
  • Plus de la moitié des enfants détenus dans les prisons en Haïti n'ont été ni jugés, ni condamnés.
  • L’accès aux services sociaux de base est limité au niveau des différents départements du pays.

Les actions de l’UNICEF

L’intervention majeure de l’UNICEF consiste d’abord à instaurer un environnement protecteur pour les enfants vulnérables en Haïti. Ces actions s’articulent sur plusieurs axes:

  • Plaidoyer et appui technique pour la ratification des instruments internationaux et harmonisation du cadre légal national : L’UNICEF fait un plaidoyer pour la ratification et l’application des conventions et traités relatifs aux droits de l’enfant.. L’UNICEF offre également un appui technique afin que les lois haïtiennes soient révisées en conformité avec les normes et standards internationaux comme le vote du Code de Protection de l’Enfance.
  • Renforcement des capacités des acteurs de la protection de l’enfance : L’UNICEF fournit un appui tant financier, logistique que technique aux partenaires clés de la protection de l’enfance comme le Ministère des Affaires Sociales et du Travail et  l’Institut du Bien-être social et de Recherches (IBESR) ainsi qu’à la PNH à travers la Brigade de Protection des Mineurs (BPM). Cet appui permet une meilleure coordination entre les différents acteurs ainsi qu’une meilleure présence dans les départements et les frontières.
  • Renforcement du système de référence pour une meilleure réponse aux violences, abus et exploitations des enfants. L’UNICEF fournit un appui technique à l’IBESR et ses partenaires a mieux répondre à toutes vulnérabilités des enfants (victimes de violence, en institution, séparés, en conflit ou en contact avec la loi) et renforcer le système de référence entre les différentes instances pour une réponse efficace.
  • Prévention de la violence, d’abus et d’exploitation contre les enfants : L’UNICEF fournit un appui aux organisations non gouvernementales et associations locales pour renforcer leur travail en vue de sensibiliser les communautés, les familles et les enfants sur leurs droits tout en améliorant leurs accès aux services.



 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children