Les kits d’hygiène pour contenir la pandémie de la COVID-19 à Dorota

Grâce aux fonds de l’USAID, l’UNICEF a distribué 3.462 kits d’hygiène aux ménages et dans les lieux publics et 1.184 aux centres de santé de la région de N’zérékoré

Deborah Tarabusi
Martine Lamah, mobilisatrice sociale, est dans le quartier de Dorota IV
Deborah Tarabusi
01 mars 2022

Dorota est un quartier de la ville de Nzérékoré, capitale de la Guinée Forestière.

Martine Lamah, mobilisatrice sociale, est dans le quartier de Dorota IV pour faire des visites de sensibilisation auprès des ménages, pour leur expliquer comment se laver les mains et l’application des gestes barrières pour prévenir la contamination de la COVID-19. Elle explique : « Je programme 1 à 5 visites par jour chez les ménages dans mon quartier. Les premières visites sont pour expliquer comment utiliser les kits d’hygiène et l’utilisation du masque, et après, je fais des visites de suivi pour vérifier que les gestes sont bien appris par les ménages. Pour le lavage des mains, je suis très satisfaite. Les gens ont compris l’importance et le font bien. Parfois, je vais au marché, devant l’église et la mosquée, et je sensibilise les gens avec mon mégaphone ».

Grâce aux fonds de l’USAID, l’UNICEF a pu distribuer 3.462 kits d’hygiène auprès des ménages et dans les lieux publics et 1.184 dans les centres de santé de la région de N’zérékoré. Pour intensifier les activités de mobilisation communautaire à Dorota, 100 mobilisateurs sociaux ont été identifiés et localement formés sur les thématiques relatives à la COVID-19 et les techniques de communication en vue d’assurer la communication de proximité.

Martine Lamah, mobilisatrice sociale, est dans le quartier de Dorota IV
Deborah Tarabusi
Martine Lamah, mobilisatrice sociale, est dans le quartier de Dorota IV

Docteur Mamadou Lamine Sow, Chef du centre de santé de Dorota, voit le changement de comportement des patients par rapport au lavage des mains. Il affirme : « Le fait d’avoir un kit d’hygiène à l’entrée du centre est très important pour que tout le monde se lave proprement les mains avant de rentrer. Mais il y a aussi tout le travail de sensibilisation qui est important pour que les kits soient utilisés. Au début, les gens étaient retissants mais, maintenant face aux multiples épidémies dont notre région souffre, ils ont compris l’importance. De plus, nous avons mis une assistante à l’entrée pour contrôler. Pour pérenniser les acquis, on doit continuer la sensibilisation et impliquer les élus locaux. »

Docteur Mamadou Lamine Sow, Chef du centre de santé de Dorota en train de faire laver les mains à une patiente qui vient pour consulter
Deborah Tarabusi
Docteur Mamadou Lamine Sow, Chef du centre de santé de Dorota en train de faire laver les mains à une patiente qui vient pour consulter