Inauguration de l’usine de fabrication d’intrants nutritionnels : l’UNICEF s’en réjouit

Cette usine va contribuer à réduire la malnutrition des enfants dans le pays et desservir aussi les autres pays de la sous-région

Saa Momory KOUNDOUNO
Inauguration de l'usine de Nutriguinée
Saa Momory KOUNDOUNO
17 mars 2022

Selon les données de l’Enquête Démographique et de Santé (EDS) de 2018, en Guinée, près de 500 000 enfants souffrent de malnutrition aigüe chaque année, dont plus de 200 000 avec une forme sévère, nécessitant une prise en charge rapide. Ainsi, pour adresser cette situation, le gouvernement de la Guinée a ratifié la plupart des engagements internationaux liés aux droits des enfants, notamment la convention relative aux droits de l'enfant qui consacre le droit pour un enfant d’avoir une alimentation suffisante et équilibrée. A la suite de ses engagements, une usine de production des produits thérapeutiques et préventifs de la malnutrition a été implantée en Guinée dans la préfecture de Dubréka et elle a été inaugurée ce vendredi, 04 mars 2022. Cette cérémonie a regroupé le Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique et celui du Commerce, de l’Industrie et des Petites et moyennes entreprises, les autorités préfectorales et communales de Dubréka et les partenaires techniques et financiers comme l’UNICEF et le PAM.

« Nous sommes honorés de contribuer, en mettant à disposition des produits thérapeutiques et préventifs de la malnutrition. Je suis fière de vous présenter cette usine qui répond aux normes internationales de qualité les plus strictes », a rassuré Mme Adeline Lescane-Gautier, Présidente de Nutriguinée, s’adressant aux autorités guinéennes et aux partenaires techniques et financiers.

Mme Adeline Lescane-Gautier, Présidente de Nutriguinée
Saa Momory KOUNDOUNO
Mme Adeline Lescane-Gautier, Présidente de Nutriguinée

L’UNICEF se réjouit de l’implantation d’une telle unité industrielle qui va contribuer à la réduction de la malnutrition des enfants. « Afin de contribuer à la disponibilité des intrants de prise en charge, l’UNICEF s’est engagé à accompagner le processus de certification de l’alimentation thérapeutique prêt à l’emploi et à lancer une première commande de près de 900 cartons. L’UNICEF est donc disposé à poursuivre ces efforts en fonction des ressources disponibles. L’UNICEF en Guinée pourra travailler avec Nutriguinée, le Ministère de la Santé et de l’hygiène publique et le Ministère du Commerce, de l’industrie et des Petites et moyennes entreprises, pour développer un mécanisme visant à encourager les autres bureaux de l’UNICEF et leurs partenaires, de passer leurs commandes d’aliments thérapeutiques avec cette nouvelle usine de la Guinée », a déclaré Dr Pierre Ngom, Représentant de l’UNICEF en Guinée, lors de la cérémonie d’inauguration de l’usine.

Dr Pierre Ngom, Représentant de l'UNICEF en Guinée
Saa Momory KOUNDOUNO
Dr Pierre Ngom, Représentant de l'UNICEF en Guinée

Le Gouvernement de la Guinée a salué la construction de cette unité de production d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi et à base de produits locaux. « Nous nous réjouissons de la mise en place de cette unité de production d’intrants nutritionnels en Guinée, qui contribuera à améliorer la disponibilité des produits thérapeutiques et préventifs contre la malnutrition. De plus, elle contribuera à promouvoir les filières agricoles, notamment celles d’arachides, de riz, du maïs et du mil, qui sont des produits locaux utilisés dans la fabrication de ces intrants », a souligné, Dr Mamadou Péthè Diallo, Ministre de la santé et de l’hygiène publique.

Dr Mamadou Péthè Diallo, Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique
Saa Momory KOUNDOUNO
Dr Mamadou Péthè Diallo, Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique

La malnutrition a des conséquences irréversibles sur le développement cognitif avec une baisse du rendement scolaire et une faible productivité à l’âge adulte. C’est pourquoi, Dr Pierre Ngom, Représentant de l’UNICEF en Guinée, a saisi cette opportunité pour plaider auprès du gouvernement guinéen, le renforcement du positionnement de la nutrition parmi les priorités du pays. Le Comité National Multisectoriel de Nutrition, sous le lead du Premier Ministre devrait être fonctionnel tant au niveau national que régional, et l’allocation dédiée à la nutrition dans le budget national devrait augmenter pour couvrir les besoins annuels.

Avec une capacité de production de 800 tonnes par an, l’usine de Nutriguinée va ainsi contribuer à prévenir et traiter la malnutrition des enfants de Guinée. Ce qui constitue déjà un pas important pour le Gouvernement guinéen qui s’est engagé avec l’appui de ses partenaires, à réduire la malnutrition sous toutes ses formes, de 50% d’ici 2030.