COVID-19 : Après plusieurs mois, enseignants et élèves reprennent le chemin de l'école

Les autorités guinéennes sauvent l'année scolaire avec la reprise effective des cours pour les classes intermédiaires

Aboubacar Sidiki Diallo
Un professeur en situation de classe
Aboubacar Sidiki Diallo
11 septembre 2020

En effet, les classes intermédiaires ont repris les cours ce mardi 1er septembre 2020 sur décision du Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation, après les examens de fin d’année. Cela a été possible avec l’appui des partenaires techniques et financiers, notamment le Partenariat Mondial pour l’Éducation à travers l’UNICEF.

Au collège de Ratoma avec un effectif de 740 élèves repartis en 15 groupes pédagogiques, le principal de cet établissement s'occupe des derniers réglages sur les dispositifs mis en place pour accueillir les élèves. 
« Avec l’appui de l’UNICEF, nous avons deux thermo flashs, du chlore, du savon et des dispositifs de lavage des mains que l’on a installés dans la cour et à l’entrée de chaque salle de classe pour réussir une bonne réouverture des classes sans COVID » précisera Mamadou Sylla, principal du collège de Ratoma.

Mamadou Sylla, principal du collège de Ratoma dans son bureau.
Aboubacar Sidiki Diallo
Mamadou Sylla, principal du collège de Ratoma dans son bureau.

Au collège de Ratoma, la rigueur est de mise, le surveillant général de l’établissement sillonne les salles de classe chaque heure pour vérifier que le port des masques de protection et la distanciation sociale sont effectifs. Pour lui, il ne faut rien négliger avec les enfants. 

« Depuis le 1er septembre, je tiens mon bâton pour ramener les élèves perturbateurs à l’ordre. Si par hasard, j’entre dans une salle où un élève ne porte pas de masque, je l’exclus automatiquement. Ici, l'on ne joue pas avec les règles sanitaires », renchérit Moussa Traoré, surveillant général du collège de Ratoma d'un ton ferme.

Bintia, élève de la 8è Année au collège de Ratoma en train de laver les mains avant d'accéder à la salle de classe.
Aboubacar Sidiki Diallo
Bintia, élève de la 8è Année au collège de Ratoma en train de laver les mains avant d'accéder à la salle de classe.

Pour le moment, les cours se déroulent normalement depuis l’ouverture des classes, avec un ratio de 45 élèves par salle. « Nous tirons les leçons des échecs de l’année passée pour stimuler les élèves à être plus assidus aux cours », renchérit le principal du collège.

Depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, l’UNICEF, avec l’appui financier du Partenariat Mondial pour l’Education, appuie le gouvernement guinéen dans la riposte contre la COVID-19. Ainsi, l’organisation accompagne le système éducatif guinéen pour une réouverture des écoles sans COVID-19.