Le progrès des nations: Nutrition


Différences de statistiques

On a longtemps estimé qu'en Inde, 63 % des enfants souffraient de malnutrition. Cette année, de nouveaux calculs ont ramené la proportion à 53 %.

Doit-on conclure que chez les enfants indiens, la malnutrition a régressé de dix points de pourcentage? Malheureusement non.

Le chiffre de 63 % avait été calculé sur des estimations établies par l'Institut national de la nutrition d'Hyderabad pour la période 1988-1990 à partir d'enquêtes par sondage menées uniquement en zone rurale, dans huit Etats seulement, situés pour la plupart dans le sud du pays.

La nouvelle estimation (53 %) a pour base une enquête nationale récente (1992-93) sur la santé de la famille, rassemblant des données détaillées en provenance des 25 Etats indiens, et conçue comme représentative de 99 % de la population de jeunes enfants en Inde.

On ne peut donc comparer directement les deux chiffres.

Les tendances régionales et mondiales se trouvent elles aussi bouleversées, du fait que la grande majorité des enfants malnutris du monde vivent en Inde. En 1993 par exemple, Le progrès des nations indiquait que la malnutrition affectait 190 millions d'enfants dans les pays en développement, soit 36 % de tous les moins de cinq ans, alors que les diagrammes de cette page font état de 165 millions, ou 31 %. Il y a donc une diminution apparente de 5 %, ou d'environ 25 millions. La moitié à peu près de cette différence se justifie par la modification du chiffre relatif à l'Inde; comme nous l'avons vu, cela ne traduit pas une amélioration dans la nutrition, mais dans les estimations.



SOURCE pour les deux graphiques: CAC/SCN, estimations préliminaires pour le Third World Report on the World Nutrition Situation, 1996, à paraître.



[Table des matières] - [Haut de la page] - [Page suivante]