Un demi-million d’enfants réfugiés rohingyas en danger dans les camps surpeuplés au Bangladesh à l’approche de la saison des cyclones et de la mousson | Centre de presse | UNICEF

Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

Centre de presse

Communiqué de presse

Un demi-million d’enfants réfugiés rohingyas en danger dans les camps surpeuplés au Bangladesh à l’approche de la saison des cyclones et de la mousson

Overcrowding in refugee camps could lead to devastating disease outbreaks, displacement and death

© UNICEF/Brown
Une jeune femme et un bébé attendent d'être vaccinés, tandis qu'un agent de santé remplit une seringue de vaccin, dans le camp de réfugiés rohingyas, dans le district de Cox's Bazar, au Bangladesh.

COX’S BAZAR, Bangladesh, le 16 janvier 2018 – La santé et la sécurité de plus de 520 000 enfants rohingyas qui vivent dans des camps et des implantations sauvages surpeuplés au Bangladesh risquent d’être encore plus menacées à l’approche de la saison des cyclones et de la mousson, avertit aujourd’hui l’UNICEF.

« Tandis qu’approche les saisons des cyclones et de la mousson, ce qui constitue déjà une terrible situation humanitaire pourrait devenir une véritable catastrophe. Des centaines de milliers d’enfants vivent déjà dans des conditions abominables, et ils seront exposés à un risque encore plus grand de maladies, d’inondations, de glissements de terrain et de nouveaux déplacements », explique Édouard Beigbeder, Représentant de l’UNICEF au Bangladesh.

« L’eau insalubre, un assainissement inadéquat et de mauvaises conditions d’hygiène peuvent donner lieu à des épidémies de choléra et favoriser l’hépatite E, une maladie mortelle pour les femmes enceintes et leur bébé. Les flaques d’eau stagnante peuvent attirer les moustiques, vecteurs du paludisme. Protéger les enfants contre les maladies doit être une priorité absolue », ajoute-t-il.

Plus de 4 000 cas présumés de diphtérie ont été signalés parmi la population réfugiée ; 32 personnes en sont mortes, dont au moins 24 enfants. L’UNICEF et ses partenaires ont lancé à la fin de 2017 une campagne de vaccination contre la diphtérie et s’emploient à procurer aux enfants et aux familles un accès à de l’eau potable et à des installations sanitaires. Le surpeuplement et le risque croissant de phénomènes météorologiques extrêmes augmentent cependant le risque de nouvelles épidémies.

Outre la menace d’épidémies, la saison des cyclones s’accompagne d’un risque accru d’inondations et de glissements de terrain ; il s’agit d’une menace directe pour la vie des enfants. Même une tempête modérée peut avoir des conséquences dévastatrices, et il ne reste que peu de temps pour se préparer avant la saison des cyclones qui débute en mars.

Le Bangladesh connaît généralement deux saisons de cyclones tropicaux, de mars à juillet et de septembre à décembre, le plus grand nombre de tempêtes ayant lieu aux mois de mai et d’octobre. Au mois de mai l’année dernière, le cyclone Mora a balayé la région, détruisant près d’un quart des abris de fortune construits dans les camps de réfugiés rohingyas et causant des dommages considérables.

Les pluies de mousson régulières qui commencent en juin pourraient de plus provoquer des inondations et des glissements de terrain dévastateurs. Les abris, les systèmes d’alimentation en eau, les latrines et d’autres infrastructures pourraient être gravement endommagés lors de tempêtes ou d’inondations.

Depuis le 25 août, le Gouvernement du Bangladesh a généreusement accueilli plus de 650 000 Rohingyas et travaille en collaboration avec l’UNICEF pour apporter une aide essentielle à la survie des réfugiés, qu’ils soient arrivés parmi les premiers ou plus récemment, ainsi qu’à la communauté d’accueil de Cox’s Bazar.

 
###

Du contenu multimédia peut être téléchargé ici : https://weshare.unicef.org/Package/2AMZIFIO0F79

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous. Pour plus d'informations sur l'UNICEF et son travail : https://www.unicef.org/fr

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joe English, UNICEF New York, jenglish@unicef.org, +1 9178930692
Jean-Jacques Simon, UNICEF Bangladesh, jsimon@unicef.org, +88 01713043478
Christophe Boulierac, UNICEF Génève, cboulierac@unicef.org, +41 799 639 244


 

 

 

Recherche