Un début d’année sanglant en Syrie | Centre de presse | UNICEF

Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

Centre de presse

Déclaration

Un début d’année sanglant en Syrie

Over 30 children killed in the first two weeks of 2018

© UNICEF/2018/Amer Almohibany
Bilal, 13 ans, se tient debout parmi les débris d'immeubles détruits à Hamouriya, dans la Ghouta orientale.

AMMAN/DAMAS, le 14 janvier 2018 – Alors que de nombreux parents dans le monde sont pleins d’espoir pour l’avenir de leurs enfants en ce début d’année, les mères et pères en Syrie déplorent la perte de leurs enfants.

Il est choquant qu’au cours des deux premières semaines de l’année seulement, plus de 30 enfants aient été tués à la suite des violences qui se sont intensifiées dans la Ghouta orientale, où, selon des estimations, 200 000 enfants sont pris au piège de l’état de siège depuis 2013. À Idlib, dans le nord-ouest du pays, il est rapporté que l’extrême violence a tué et blessé de nombreux enfants et femmes, et a déplacé 100 000 civils au cours des dernières semaines.

Il est honteux qu’après presque sept ans de conflit, la guerre contre les enfants continue, alors que le monde entier semble rester indifférent. Des millions d’enfants à travers la Syrie et les pays limitrophes ont souffert les conséquences dévastatrices d’une violence incessante.

Selon des informations que l’UNICEF a reçues de l’intérieur de la Ghouta orientale, les gens cherchent refuge sous terre par peur des bombardements. Une attaque sur des bâtiments résidentiels a été tellement sévère que 80 civils ont été blessés, y compris des enfants et des femmes. Le personnel médical a eu du mal à sortir les survivants des décombres.

Deux établissements médicaux ont été pris pour cible au cours des derniers jours dans la Ghouta orientale, et la plupart des centres de santé ont dû fermer à cause de la violence. Dans certaines zones, les cliniques d’urgence mobiles sont le seul moyen pour les familles de recevoir des traitements médicaux et de l’aide. À Idlib, la maternité et l’hôpital pédiatrique à Maarat al-Nouman ont été assaillis à trois reprises, ce qui les a mis hors service et a tué au moins un patient et deux membres de l’équipe soignante.

Les écoles ont été fermées dans et autour de la Ghouta orientale au moment où les enfants des autres régions de Syrie passent leurs examens de fin de trimestre.

Alors qu’il restait une lueur d’espoir à la fin de l’année dernière avec l’évacuation de 17 enfants qui avaient besoin d’aide humanitaire, l’intensification de la violence dans et autour de la Ghouta orientale a fait perdre espoir aux 120 enfants qui continuent à souffrir en silence, dans l’attente de leur évacuation médicale d’urgence.

Nous devons absolument avoir accès aux enfants qui ont besoin d’aide humanitaire, de toute urgence et sans restriction, peu importe où ils se trouvent en Syrie. Les différentes parties au conflit peuvent le permettre en autorisant les agents humanitaires à leur apporter des secours vitaux.

L’UNICEF continuera à fournir une aide humanitaire essentielle à la survie et au bien-être mental des enfants partout en Syrie. Pour les enfants les plus vulnérables dans les zones assiégées et difficilement accessibles, nous pouvons et devons faire mieux.

Que faut-il pour que le monde mette collectivement fin à la guerre contre les enfants syriens ? Quand les acteurs principaux de cette guerre se rendront-ils compte qu’en tuant les enfants, ils tuent également l’avenir de la Syrie ?

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, partout, afin de construire un monde meilleur pour tous. Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son travail : https://www.unicef.org/fr

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joe English, UNICEF New York, jenglish@unicef.org, +1 917 893 0692
Salam Al-Janabi, UNICEF Syria, sabdulmunem@unicef.org, +963 (0) 931 471840
Tamara Kummer, UNICEF MENA Regional Office, tkummer@unicef.org, + 962 797 588 8550


 

 

 

Recherche