Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

En bref: Yémen

Le conflit au Yémen : un bilan dévastateur pour les enfants

De vies perdues, des écoles détruites, les enfants du Yémen sont les premières victimes du conflit qui se déroule dans leur pays

 

Dans un pays déjà confronté à une pauvreté généralisée, à la vulnérabilité, à l’insécurité alimentaire et à l’absence de services de santé, l’escalade du conflit au Yémen à la fin de mars 2015 a eu un impact terrible sur les civils, notamment les enfants et les femmes.

Six mois plus tard, le conflit a fait près de 5 000 morts et 25 000 blessés. Plus de 1,4 million de personnes ont été déplacées, parfois plus d’une fois.

L’éducation est au point mort pour près de 2 millions d’enfants avec 3 584 écoles fermées, soit une sur quatre ; 860 de ces écoles ont subi des dégâts ou abritent des personnes déplacées. L’absence d’écoles opérationnelles et l’insécurité permanente ont retardé la reprise de l’année scolaire, normalement prévue pour la mi-septembre.

De nombreux établissements publics de santé ont été  endommagés ou ont dû fermer. Avant l’escalade du conflit, plus de 15 millions de personnes – environ la moitié de la population – n’avaient pas accès aux soins de santé. Ce chiffre a aujourd’hui augmenté de façon spectaculaire, ce qui accroît les risques pour une population déjà vulnérable.

Comme les secteurs de l’agriculture et de la pêche ont été profondément touchés et que les importations de biens alimentaires ont été interrompues, les moyens de subsistance ont été réduits et la capacité des familles à nourrir leurs enfants a encore diminué.  

Face à cette situation, l’UNICEF s’efforce en priorité d’apporter les services et le matériel qui sont indispensables, notamment ceux concernant la santé, la nutrition et les vaccinations pour les mères, les nouveau-nés et les enfants ;  de se préparer à d’éventuelles flambées de maladies infantiles ; d’étendre les traitements pour les enfants atteints de malnutrition ; et d’appuyer les familles déplacées en leur fournissant de eau salubre et des installations sanitaires.

Pendant que, sur le terrain, les opérations de secours cherchent à sauver la vie des enfants, les responsables de l’ONU continuent de plaider pour une résolution rapide et pacifique du conflit et de négocier pour la protection des fournitures et des sites  d’aide humanitaire, des pauses et des journées de trêve régulières et durables, dans le cadre d’une stratégie générale.

Malgré des besoins énormes en aide humanitaire, la situation au Yémen reste une crise dont on ne parle pas suffisamment et qui souffre d’ un grave déficit de financement : un tiers seulement des 182 millions de dollars des É.-U. nécessaires pour 2015 ont été reçus.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2015-0855/Hamoud
Un livre à la main , un garçon se fraye un chemin parmi les décombres de maisons détruites par une attaque aérienne, dans la ville d’Okash, près de Sanaa, la capitale, en avril 2015.

Communiqués de presse et déclarations

La guerre au Yémen engendre toujours plus de dangers pour les enfants
SANAA, 12 janvier 2016 – « Sans aucune perspective de fin au conflit meurtrier du Yémen, près de 10 millions d’enfants à l’intérieur du pays sont face à une nouvelle année de douleurs et de souffrance.

Yémen : l’UNICEF appelle les parties impliquées à respecter le droit humanitaire international
NEW YORK, le 27 octobre 2015 – « Le centre médical qui aurait été la cible d’une attaque aujourd’hui à Saada, au Yémen, est le trente-neuvième établissement de santé assailli depuis l’aggravation des violences en mars dernier. De nombreux autres centres médicaux sont menacés de fermeture en raison des graves pénuries de sources d’énergie, de médicaments, d’électricité, d’essence et d’eau.»

Yémen : plus de 500 enfants tués et 1,7 million menacés de malnutrition
GENÈVE /SANAA, 2 octobre 2015 - Après 6 mois de violence ininterrompue au Yémen, au moins 505 enfants ont été tués, 702 blessés et 1,7 million sont menacés de malnutrition, selon l’UNICEF.

Conflit au Yémen : jusqu’à présent plus d’un millier d’enfants parmi les victimes selon l’UNICEF
SANAA, 19 août 2015 – Huit enfants en moyenne sont tués ou blessés chaque jour au Yémen, une conséquence directe du conflit qui frappe le pays, selon un rapport publié par l’UNICEF.

Frappes aériennes sur l’école Al Rasheedi au Yémen
Sana/Amman, 8 avril 2015 – Les frappes aériennes d’hier sur l’école Al Rasheedi dans le gouvernorat de Ibb, qui ont tué au moins deux enfants et blessé deux autres, sont un douloureux rappel des risques épouvantables qu’encourent les enfants avec l’intensification du conflit au Yémen.

Les enfants subissent les conséquences de l’augmentation de la violence au Yémen, déclare l’UNICEF
SANAA/AMMAN, le 6 avril 2015 – En raison de l’escalade du conflit dans de nombreuses régions du Yémen, des enfants continuent d’être tués, blessés, déplacés, et sont de plus en plus exposés au risque de contracter des maladies, a déclaré l’UNICEF aujourd’hui

Yémen : l’UNICEF maintient ses opérations pour les enfants
NEW YORK, 28 mars 2015 - « Bien que l’UNICEF soit forcé de réduire ses opérations au Yémen suite à la détérioration de la situation, nous continuons d’œuvrer pour fournir une aide vitale aux enfants en maintenant en place un nombre limité d’employés internationaux et plus de 100 employés nationaux, ainsi que notre collaboration avec les autorités locales  et nos partenaires internationaux.

Yémen : Malgré l’aggravation de la crise politique, l'UNICEF maintient sa présence et poursuit ses actions
Sanaa / Genève, 13 février 2015 - Alors que la crise politique s’aggrave au Yémen et que plusieurs ambassades évacuent leur personnel, l’UNICEF réaffirme son engagement et maintient ses programmes pour venir en aide aux enfants du Yémen. L’agence continue de porter assistance aux populations, jour après jour, dans les différentes zones du pays.

Yémen : plus de 500 enfants tués et 1,7 million menacés de malnutrition
GENÈVE /SANAA, 2 octobre 2015 - Après 6 mois de violence ininterrompue au Yémen, au moins 505 enfants ont été tués, 702 blessés et 1,7 million sont menacés de malnutrition, selon l’UNICEF.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2015-1297/Hamoud
Des garçons tiennent des éclats d’obus explosés dans une rue endommagée par des explosions, à Sanaa, la capitale. Au moins treize gouvernorats du Yémen sont infestés de munitions et mines terrestres non explosées, soit à cause des conflits intermittents des décennies précédentes soit à cause des hostilités actuelles

Histoires

Yémen, une salle de classe pour tout foyer
IBB, Yémen, 18 janvier 2016 –Pour Mariyam, 37 ans, la survie est un défi quotidien. Les journées passent lentement, mais c’est le soir que souffrance et panique s’emparent d’elle. Ses 13 enfants attendent qu’elle leur procure de la nourriture, mais elle n’en a pas à leur offrir.

Au Yémen, aider les enseignants à aider les enfants
La formation des enseignants au soutien psychosocial leur permet de mieux répondre aux besoins des enfants au Yémen, où près de deux millions d’enfants ne vont plus à l’école à cause des conflits

Au Yémen, l’envie d’apprendre, malgré les combats
SANAA, Yémen, le 25 septembre 2015 – Rahaf Mohamed Saïd vivait tout près de son école avec sa famille dans la ville de Taïz, au sud du Yémen. « Elle faisait partie des élèves de 5e année d’école primaire les plus actifs de son école, » affirme son père, en se souvenant d’une autre époque.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/UKLA2015 - 00072/Matas
Juillet 2015 : une fille marche dans le camp pour réfugiés de Markazi, à Djibouti, qui abrite 24 000 réfugiés yéménites. Outre le 1,4 million de Yéménites déplacés à l’intérieur du pays, plus de 100 000 personnes, selon le HCR, se sont enfuies du pays entre avril et septembre 2015, se réfugiant dans les pays voisins de la péninsule arabique et de l’Afrique de l’Est.)

 

 

UNICEF sur Twitter

@UNICEF_Yemen 
Bureau local de l'UNICEF  

@UNICEFmena
Bureau régional pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord

Recherche