Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

En bref: Yémen

Les équipes médicales mobiles apportent une aide vitale aux enfants au Yémen

Image de l'UNICEF
© UNICEF Yemen/2017
Yahya, atteint de malnutrition aiguë sévère, est examiné par l'équipe médicale.
 

Plus de 20 millions de personnes ont désespérément besoin d'aide humanitaire au Yémen après plus de deux ans de violents conflits. L'infrastructure du pays a été détruite et ses services de santé, gravement endommagés. Près de sept millions de personnes ne sont pas sûres d'avoir de quoi manger à leur prochain repas et 380 000 enfants risquent de souffrir de malnutrition aiguë sévère. L’UNICEF apporte son soutien à des équipes médicales mobiles qui fournissent une aide vitale aux enfants de régions reculées, comme Yahya, âgé de 4 ans.

Par Thomas Charteris, Relief International

SANAA, Yémen, le 16 octobre 2017 – « Il est très faible et il ne peut même plus marcher. Il a tellement maigri. » Mohammed, 50 ans, arrive désespéré auprès de l'équipe médicale. Il est venu à pied, en portant dans ses bras son fils de quatre ans, Yahya, aussi léger qu'une plume. Il a vu d’autres enfants de son village mourir de malnutrition et a terriblement peur que son fils subisse le même sort.

Mohammed vit avec sa femme et ses dix autres fils dans une petite maison en pierre, dont le sol est en terre battue. Il n'y a ni toilettes ni eau courante dans son village. L'hôpital le plus proche se trouve à trois heures en voiture par des routes de montagne caillouteuses.

Il a entendu parler pour la première fois de l'équipe médicale mobile quand nos bénévoles locaux sont passés chez lui pour examiner les enfants afin de détecter une éventuelle malnutrition. Ils lui ont dit qu'il fallait soigner Yahya de toute urgence.

Je savais que Yahya risquait de mourir si je n'allais pas voir cette équipe mobile pour chercher de l'aide », explique Mohammed. « Je ne sais pas ce qu'il a mais il n'y a personne d'autre qui puisse nous aider. »


Image de l'UNICEF
© UNICEF/UN078072/Alzekri
Une équipe de bénévoles passe de maison en maison en août 2017 pour sensibiliser la population aux moyens de protection contre une épidémie de choléra/diarrhée aqueuse aiguë. Lancée par l’UNICEF et ses partenaires, cette campagne de sensibilisation fait appel à des milliers de bénévoles dans l'ensemble du pays.
 

Une aide qui sauve des vies

Après avoir examiné Yahya, l'infirmière explique qu'en l'absence de traitement, il risque de mourir dans les semaines à venir. Elle donne à Mohammed des doses de Plumpy'nut, un supplément nutritif à base de cacahouètes, et lui dit de revenir avec Yahya dans une semaine pour une visite de suivi.

Mohammed amène Yahya à l'équipe médicale toutes les semaines et l'état de santé de l’enfant s'améliore considérablement. Bien qu'il souffre encore de malnutrition aiguë sévère, la circonférence de son bras – qui sert d'indicateur de la malnutrition – est passée de 8,5 cm à près de 10,5 cm.

Yahya est aussi visiblement plus heureux et plus actif. Il s'est remis à marcher et même ses cheveux ont un peu épaissi.

Alors que plus de la moitié des centres de santé du Yémen ne fonctionne plus, les équipes médicales sont souvent le seul moyen d'apporter aux enfants une aide susceptible de leur sauver la vie.

De janvier à juillet 2017, l'UNICEF et ses partenaires, comme Relief International, ont soigné près de 82 000 enfants atteints de malnutrition aiguë sévère. Mais le nombre de personnes à aider ne cessant d'augmenter, l'UNICEF demande des fonds supplémentaires pour venir en aide aux enfants les plus vulnérables du Yémen.

Appel humanitaire 2017 de l'UNICEF pour le Yémen

 


 

 

Recherche