Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

Rwanda

Comment l’éducation inclusive aide les enfants handicapés au Rwanda

Image de l'UNICEF: Un père et son fils handicapé au Rwanda
© UNICEF Rwanda/2017/Houser
Innocent est assis à côté de son fils, Olivier, à l’école Ruhango Catholique. Atteint de troubles du développement depuis la naissance, Olivier s’épanouit grâce au programme d’éducation inclusive.

L’éducation inclusive est une forme d’enseignement qui aide les enfants handicapés en s’appuyant sur l’accessibilité physique, des programmes éducatifs individuels, des jouets et du matériel pédagogique adapté. Voici comment cette approche donne de nouvelles perspectives d’avenir à un jeune garçon au Rwanda.

Par Veronica Houser

RUHANGO, Rwanda, 3 avril 2018 – Lorsque Olivier, aujourd’hui âgé de 11 ans, n’était encore qu’un nourrisson, son père a remarqué avec inquiétude qu’il se développait plus lentement que ses six frères et sœurs.

« Il ne pouvait même pas uriner », raconte Innocent Ntawimenya, le père d’Olivier. « Je me demandais même s’il allait grandir. »

Dans sa jeune enfance, Olivier avait des facultés motrices limitées et n’arrivait pas à tenir des objets, même petits. Il allait à l’école de la ville, dans le sud du Rwanda, mais restait à l’écart des autres enfants et avait très peu d’amis.

« Les autres enfants l’insultaient. Ils lui disaient qu’il était idiot », se souvient Innocent, la voix tremblante. Pour le protéger de ce harcèlement, Innocent et sa femme ont commencé à accompagner Olivier partout où il allait.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Rwanda/2017/ Houser
Une enseignante aide des élèves dans l’une des salles de classe de l’école Ruhango Catholique. Le programme d’éducation inclusive forme les enseignants à intégrer différents outils adaptés aux enfants handicapés dans leur enseignement de tous les jours.

Apprendre les uns des autres

Innocent savait qu’Olivier avait besoin d’un nouvel environnement. Sa femme et lui ont décidé de l’inscrire à l’école G.S. Ruhango Catholique, qui, avec le soutien de l’UNICEF, promeut l’éducation inclusive des enfants handicapés. L’école a été équipée de rampes, de passages et de portes plus larges et de toilettes adaptées aux enfants handicapés. Les élèves atteints de troubles de l’apprentissage suivent un enseignement aux côtés des autres, dans une salle de classe intégrée.

Les enseignants de l’école Ruhango Catholique sont également formés aux méthodes de l’enseignement « axé sur les élèves » : ces derniers s’instruisent par des activités pratiques et des travaux de groupe, ainsi que par l’auto-découverte. Ces méthodes permettent à des enfants comme Olivier d’apprendre auprès d’autres enfants et en même temps qu’eux, ainsi qu’auprès de leurs enseignants.

Dans la salle de classe, aujourd’hui, les enfants lèvent deux doigts en plaçant le pouce au milieu, afin de signifier la lettre « K » dans la langue des signes en anglais. L’enseignante se déplace dans la salle en posant des questions et les enfants enthousiastes lèvent la main pour y répondre, en criant « Maîtresse, Maîtresse, moi, s’il-vous-plaît ! »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Rwanda/2017/ Houser
Dans les centres de ressources des écoles bénéficiant du soutien de l’UNICEF, les parents se réunissent pour fabriquer du matériel pédagogique qui facilitera l’apprentissage de leur enfant en classe et à la maison.

Faire participer les parents

Les écoles inclusives font aussi participer les parents dans les centres de ressources, où ils apprennent à fabriquer du matériel pédagogique et didactique à partir de matériaux disponibles localement.

« J’aime bien aller à l’école de mon fils », explique Innocent. « J’aime bien passer du temps au centre de ressources, en compagnie d’autres parents, à fabriquer des choses qui aident Olivier et les autres élèves à apprendre. » Innocent se sert de ce matériel pour renforcer l’apprentissage à la maison d’Olivier, qui peut ainsi continuer à se développer en dehors de l’école.

Maintenant en deuxième année d’école primaire, Olivier a fait de grands progrès. Souriant fièrement, Innocent annonce qu’Olivier sait maintenant compter jusqu’à 1 000 et que ses facultés motrices se sont tellement améliorées qu’il peut maintenant soulever un bidon de 5 litres.

« Il adore le sport, et surtout le foot », raconte Innocent. « Il veut bien jouer avec les autres maintenant et les autres enfants ne le maltraitent plus. » Il rayonne de joie quand Olivier le rejoint après les cours, et le prend dans ses bras quand il s’assoit sur ses genoux.

Innocent regarde ses mains en parlant lentement et en choisissant ses mots.

« Je me rends compte qu’Olivier continuera à faire des progrès tout au long de sa vie et j’en suis très reconnaissant. Je n’aurais jamais pensé qu’il serait possible de progresser autant, aussi vite. »

L’étude de 2015 sur les enfants handicapés et leur droit à l’éducation en République du Rwanda a fait apparaître que rien n’incitait les écoles à accepter des enfants handicapés et que les difficultés d’apprentissage que ceux-ci rencontraient étaient méconnues. UNICEF Rwanda aide le gouvernement à mettre en œuvre la politique nationale d’éducation inclusive dans les 30 districts du pays et à remédier aux obstacles socioculturels qui empêchent les enfants handicapés d’accéder à l’éducation, de s’instruire et d’achever leur scolarité.

 


 

 

Recherche