Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

En bref : Myanmar

Vue d’ensemble


Cliquez ici pour une carte détaillée (PDF)

Cette carte ne reflète pas une quelconque position de l'UNICEF sur le statut légal des pays et des territoires représentés ou sur la délimitation de leurs frontières.

Alors que des progrès ont été réalisés dans les domaines de la protection de l’enfant, de l’éducation, de la réduction de la prévalence du VIH et de la vaccination contre diverses maladies, le Myanmar continue de se débattre contre les conséquences d’une incertitude politique et économique exacerbée par les sanctions économiques internationales et une disparité croissante des revenus. S’ajoute en outre la double catastrophe subie par le pays, le tsunami de 2004 et, plus récemment, le cyclone Nargis. Des catastrophes de ce type, provoquées par les eaux, augmentent considérablement la probabilité de propagation des maladies hydriques et des parasites, entraînent une interruption de l’enseignement ainsi que celle de l’accès aux prestations de base et augmentent les risques de malnutrition, particulièrement parmi les enfants.

Problèmes auxquels se heurtent les enfants au Myanmar

 La mortalité infantile demeure élevée au Myanmar où une naissance vivante sur dix aboutit à la mort du bébé.

  •  La malnutrition est commune chez les enfants de moins de cinq ans, environ un tiers des enfants souffrant gravement ou modérément de retard de croissance ou d’insuffisance pondérale.
  • Seulement 15 % des enfants bénéficient d’un allaitement exclusif au sein durant les trois premiers mois. L’habitude de donner de l’eau aux enfants subsiste malgré de nombreuses campagnes de sensibilisation.
  • Le paludisme reste dans le pays une maladie bien implantée avec plus d’un demi million de cas chaque année. Environ la moitié des décès causés par le paludisme dans la région de l’Asie du Sud-Est ont lieu au Myanmar.
  • Plus de 25 % de la population n’a pas accès à l’eau potable. La contamination par l’arsenic constitue un problème majeur.
  • Alors que la culture du Myanmar accorde traditionnellement une très grande valeur à l’éducation, que les taux de scolarisation sont élevés et se situent à plus de 80% chez les filles et les garçons, le taux d’abandon scolaire est également élevé : moins de 55% de ces enfants achèvent en fait leurs études primaires.
  • Avec peu ou pas de formation, un nombre de plus en plus élevé d’enfants travaille dans l’économie parallèle ou dans les rues où ils sont exposés à la petite délinquance, au risque d’arrestation, à la maltraitance et à l’exploitation.
  • Malgré une législation nationale qui rend illégale le recrutement d’enfants de moins de dix-huit ans dans les forces ou les groupes armés, les mineurs continuent d’être recrutés par ceux-ci, y compris les groupes non étatiques.

Activités et résultats pour les enfants

  •  Pour soutenir les programmes de prévention de transmission du VIH de la mère à l’enfant, l’UNICEF a contribué au développement des services et des prestations dans 54 localités et 22 cliniques où un soutien psychologique pré-test est assuré et où des médicaments antirétroviraux sont à la disposition de tous les bébés nés de mères séropositives.
  • La supplémentation en vitamine A s’est poursuivie en mars au cours des journées en faveur de la vitamine A et en septembre durant la semaine  de promotion de la nutrition, touchant à chaque fois environ 6 millions d’enfants âgés de 6 à 5 ans et couvrant environ 96% de la population visée.
  • Pour faciliter la lutte contre la propagation du paludisme, l’UNICEF a distribué à 144 000 foyers des moustiquaires imprégnées.
  • L’UNICEF a participé à la construction de 860 systèmes d’approvisionnement en eau dont ont bénéficié 22 000 foyers et 36 000 écoles dans des régions où les nappes souterraines sont contaminées par l’arsenic.
  • L’UNICEF a épaulé la formation de près de 11 000 enseignants (de 5 167 écoles) aux méthodes d’enseignement et d’apprentissage axées sur les enfants. Dans le cadre d’une amélioration de l’environnement scolaire, 3 800 latrines scolaires ont été bâties et 450 écoles de 27 localités ont reçu des bâches pour les toits ainsi que des matériaux de construction.
  • L’UNICEF a assuré son soutien à des programmes destinés à mettre un terme à l’exploitation économique et à la traite des enfants. Plus de 300 enfants, des femmes qui se livrent au commerce du sexe et divers enfants vulnérables à la maltraitance, à l’exploitation et à la traite ont reçu un soutien scolaire, médical et nutritionnel par l’intermédiaire d’ONG dans 11 localités. L’UNICEF a apporté son soutien à la protection, à la réintégration et au rétablissement des victimes de la traite grâce à des unités anti-trafic dans six zones frontalières.
  • L’UNICEF était parmi les premières organisations présentes sur place après le passage du cyclone Nargis en mai 2008. La préoccupation principale de l’UNICEF était l’approvisionnement en eau salubre et le maintien des conditions d’assainissement de manière à prévenir la propagation des maladies hydriques et des parasites qui peuvent conduire rapidement à la malnutrition et à la mort.

 

 

Indicateurs de base

Classement selon le TMM5

55

Taux de mortalité des moins de 5 ans, 1990

106

Taux de mortalité des moins de 5 ans, 2012

52

TMM5 par sexe 2012, garçons

58

TMM5 par sexe 2012, filles

47

Taux de mortalité infantile (moins de 1 an), 1990

76

Taux de mortalité infantile (moins de 1 an), 2012

41

Taux de mortalité néonatale 2012

26

Population totale (milliers) 2012

52797.3

Nombre annuel de naissances (milliers) 2012

921.9

Nombre annuel de décès de moins de 5 ans (milliers) 2012

48

RNB par habitant (dollars É.-U.) 2012

a

Espérance de vie à la naissance (années) 2012

65

Taux total d'alphabétisation des adultes (%) 2008-2012*

92.7

Taux net de scolarisation à l'école primaire (%) 2008-2011*

Définitions et sources principales [popup]

Source: La situation des enfants dans le monde

Recherche