Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

Centre de presse

Communiqué de presse

Plus de 7 millions d'enfants en déplacement en Afrique de l'Ouest et du centre chaque année

La grande majorité des enfants migrants déracinés par la violence, la pauvreté et les changements climatiques se trouvent en Afrique

© UNICEF/Dragaj
Un garçon marche sur une dune de sable non loin du camp de réfugiés de M'Bera, en Mauritanie

DAKAR / NEW YORK, le 5 juillet 2017 - Les enfants représentent plus de la moitié des 12 millions de personnes en Afrique de l'Ouest et du centre qui se déplacent chaque année ; 75 % d’entre eux restent en Afrique subsaharienne et moins d'un sur cinq part vers l'Europe, annonce l'UNICEF dans un nouveau rapport.

In Search of Opportunities: Voices of children on the move in West and Central Africa (À la recherche d'opportunités : Voix d'enfants sur les routes d'Afrique de l'Ouest et du centre) étudie les principaux facteurs qui sous-tendent les migrations et les déplacements des enfants à l'échelle régionale, ainsi que les implications à plus long terme pour la région si ces déplacements de population à grande échelle s'intensifient comme l'indiquent les projections fondées sur les tendances en matière de croissance démographique.

« Les enfants en Afrique de l'Ouest et du centre sont plus nombreux que jamais à se déplacer, beaucoup sont à la recherche de sécurité ou d'une vie meilleure », affirme la Directrice régionale de l'UNICEF, Marie-Pierre Poirier. « Pourtant, la majorité de ces enfants se déplace à l'intérieur de l'Afrique, et non vers l'Europe ou ailleurs. Nous devons élargir la discussion sur la migration afin d’intégrer les vulnérabilités de tous les enfants en déplacement et étendre les systèmes pour les protéger, pour toutes les destinations envisagées. »

Le rapport, basé sur une série d’entretiens avec des migrants de plusieurs pays et leurs familles, révèle un ensemble complexe de facteurs de migration au-delà de la pauvreté. Il indique que les migrations impliquant des enfants et des jeunes d'Afrique de l'Ouest et du centre vont probablement s'accroître en raison d'une convergence d'éléments comme la croissance démographique rapide et l'urbanisation, l’iniquité du développement économique, la persistance des conflits, une mauvaise gouvernance et des capacités institutionnelles limitées pour soutenir les populations les plus vulnérables.

Les changements climatiques sont aussi un facteur important provoquant la migration dans l'ouest et le centre de l'Afrique. La région devrait subir une hausse des températures de trois à quatre degrés au cours du siècle – plus d'une fois et demie plus élevée que partout ailleurs dans le monde. De graves épisodes d'inondations et de sécheresse sont déjà responsables de la perte des moyens de subsistance et de déplacements, alors que les changements climatiques rendent certains types d'agriculture de moins en moins durables. Les tensions liées à l’accès à des ressources limitées pour le bétail engendrent des conflits dans certaines zones rurales et poussent un nombre grandissant de personnes vers les villes.

Le rapport souligne que la région manque de systèmes de protection – à l'intérieur et à l'extérieur des frontières – pour garantir la sécurité et le bien-être des enfants réfugiés et migrants, un écart qui se creusera avec l'augmentation attendue des populations nationales et des mouvements migratoires. Le rapport recommande que les décideurs politiques mettent les enfants au cœur de toute intervention en réponse aux migrations. Cela peut passer par le renforcement de la chaîne de protection des enfants entre le pays d'origine, les pays de transit et le pays de destination. La coopération étroite entre les gouvernements, les Nations Unies et les partenaires non gouvernementaux est essentielle pour garantir l'accès des enfants aux soins de santé, à l'éducation et à d'autres services indispensables, quel que soit leur statut migratoire.

L'UNICEF continue à exhorter tous les gouvernements, en Afrique de l'Ouest et du centre, en Europe et ailleurs à adopter le plan d'action en six points pour la protection des enfants réfugiés et migrants :

1.    Protéger les enfants réfugiés et migrants, en particulier les enfants non accompagnés, de l’exploitation et de la violence
2.    Mettre fin à la détention des enfants migrants ou demandant le statut de réfugié en proposant d’autres solutions pratiques
3.    Préserver l’intégrité des familles – le meilleur moyen de protéger les enfants et de leur donner un statut juridique
4.    Permettre à tous les enfants réfugiés et migrants de continuer à apprendre et leur donner accès aux services de santé et à d’autres services de qualité
5.    Insister pour que des mesures soient prises afin de combattre les causes sous-jacentes des mouvements massifs de réfugiés et de migrants
6.    Promouvoir des mesures de lutte contre la xénophobie, la discrimination et la marginalisation dans les pays de transit et de destination

En complément de ce plan d'action, l'UNICEF a aussi lancé une campagne incitant le grand public à être solidaire des enfants réfugiés et migrants, déracinés par la guerre, la violence et la pauvreté. La campagne #UnEnfantEstUnEnfant est déjà soutenue sur les réseaux sociaux par plus de deux millions de personnes.

###

Note aux redactions

Photos, vidéos et rouleaux B disponibles ici

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour plus d'informations sur l'UNICEF et son travail : https://www.unicef.org/fr  

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Patrick Rose, UNICEF Dakar, +221 786 380 250, prose@unicef.org
Christopher Tidey, UNICEF New York, +1 917 340 3017, ctidey@unicef.org


 

 

 

Recherche