Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

Centre de presse

Note d'actualité

Plus de 1,4 million d’enfants forcés de fuir le conflit au Nigéria et dans sa région

La réponse humanitaire de l’UNICEF non financée à 70%

© UNICEF/NYHQ2015-1306/Cherkaoui
Une fille pompe de l’eau dans un camp à Dar es Salam au Tchad. Le camp acueille maintenant plus de 5000 réfugiés nigérians

DAKAR / GENÈVE / NEW YORK, 18 septembre 2015 - Une nette augmentation des attaques par le groupe armé Boko Haram a déraciné plus de 500 000 enfants au cours des 5 derniers mois, portant le nombre total d’enfants en fuite dans le Nord Est du Nigéria et dans les pays voisins à 1,4 million, selon l’UNICEF.

« Chacun de ces enfants en fuite représente une enfance écourtée » a déclaré Manuel Fontaine, le directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. « Il est très inquiétant de voir que des enfants et des femmes continuent d’être tués, enlevés et utilisés pour porter des bombes. »

Dans le Nord du Nigéria, près de 1,2 million d’enfants – qui pour moitié ont moins de 5 ans- ont été forcés de fuir de chez eux. 265 000 enfants de plus ont été déracinés au Cameroun, au Tchad et au Niger.

Avec les gouvernements et les partenaires des 4 pays affectés, l’UNICEF a augmenté ses interventions vitales pour les milliers d’enfants et de familles affectées par la violence. Depuis le début de l’année,

Plus de 315 000 enfants ont été vaccinés contre la rougeole ;

  • Plus de 200 000 personnes ont eu accès à l’eau potable ;
  • Près de 65 000 enfants déplacés et réfugiés ont eu accès à une forme d’éducation et sont en mesure de continuer leurs apprentissages grâce à la distribution de matériel scolaire ;
  • Près de 72 000 enfants déplacés ont pu bénéficier d’une aide psychologique et d’un soutien psychosocial ;
  • Environ 65 000 enfants de moins de 5 ans ont pu être traités contre la malnutrition aiguë sévère.

Cependant, les financements restent insuffisants. L’UNICEF n’a reçu que 32% des 50,3 millions de dollars nécessaires pour financer la réponse humanitaire autour du Lac Tchad en 2015. En raison de ce manque de fonds, plus de 124 000 enfants affectés par le conflit ne sont toujours pas vaccinés contre la rougeole, plus de 83 000 n’ont pas accès à l’eau potable et plus de 208 000 ne sont pas scolarisés.

« Avec toujours plus de réfugiés et des ressources insuffisantes, notre capacité à fournir une assistance d’urgence sur le terrain est maintenant sérieusement compromise » prévient Manuel Fontaine. « Sans un soutien supplémentaire, des centaines de milliers d’enfants n’auront pas accès aux soins de santé, à l’eau potable, à l’éducation. »

###

Photos, videos et brolls disponibles ici : http://uni.cf/1OwSuGI

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

Pour plus d'informations sur l'UNICEF et son travail : www.unicef.org/french

Suivez nous sur Twitter et Facebook

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
A Dakar, Laurent Duvillier, + 221 77 740 35 77, lduvillier@unicef.org
A Abuja, Doune Porter, +234 8035250273, dporter@unicef.org et Geoffrey Njoku, +234 8035250288, gnjoku@unicef.org
A Niamey, Anne Boher, +227 96 96 21 59, aboher@unicef.org 
A  Yaounde, Abdul Aziz Froutan, +237 698 30 55 98, aafroutan@unicef.org
A Ndjamena, Manuel Moreno, +235 6390 0947, mmgonzalez@unicef.org 
A New York, Najwa Mekki, +1212 326 7448, nmekki@unicef.org

 


 

 

 

Actualités connexes

Missing Childhoods

En savoir plus

Recherche