Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

Centre de presse

Communiqué de presse

Cyclone Pam : face à un manque de financement critique, l’UNICEF lance un nouvel appel de fonds

New York / Vanuatu, 24 mars 2015 – L’UNICEF n’a reçu que 15% des fonds nécessaires pour fournir une aide d’urgence aux milliers d’enfants et familles affectés par le passage du cyclone Pam au Vanuatu et dans d’autres îles du Pacifique. L’organisation alerte sur le manque important de financement alors même qu’elle annonce un nouvel appel humanitaire de 4,8 millions de dollars (4,3 millions d’euros), inclus dans l’appel global des Nations unies lancé aujourd’hui, d’un montant de 29,9 millions de dollars.

Environ 82 000 enfants – soit deux tiers des enfants du Vanuatu – ont besoin d’une assistance humanitaire.

L’UNICEF se concentre sur l’accès à l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène, ainsi que sur les services de santé comme la vaccination, pour les enfants du Vanuatu mais aussi des îles Tuvalu, Salomon et Kiribati. L’organisation fournit des traitements contre la diarrhée et des suppléments en nutriments, assure les soins pour les nouveau-nés tout en intervenant pour la protection des enfants contre la violence, les abus et l’exploitation.

« Les enfants, particulièrement ceux vivant dans les zones les plus isolées, sont en danger en ce moment même », affirme Karen Allen, la représentante de l’UNICEF Pacifique. « L’accès à l’eau potable est une priorité absolue -toutes les îles de l’archipel souffrent du manque d’eau- les inondations et le manque d’assainissement et d’accès aux soins représentant un risque important de maladies».

« Les opérations de préparation à l’urgence (systèmes d’alerte, utilisation d’éclairage traditionnel dans les habitations) ont heureusement permis d’éviter un grand nombre de décès», continue Karen Allen. « Les secours d’urgence ont commencé à arriver aux victimes bien que la logistique sur place soit compliquée et très couteuse».

Les écoles ont officiellement rouvert aujourd’hui, mais 80% des bâtiments scolaires au Vanuatu sont endommagés, 34 écoles sont utilisées comme centres d’évacuation et les habitations de certains enseignants sont aussi détruites. L’UNICEF travaille pour assurer le retour à l’école de plus de 50 000 enfants affectés par le cyclone, dans les meilleurs délais.

Au 23 mars, l’UNICEF a reçu environ 769 000 dollars en réponse à son appel de fonds d’urgence.

« Nous avons engagé 2,7 millions de dollars en approvisionnement et en frais de transport, certains fonds nous ont été prêtés et devront être remboursés » précise Karen Allen. « L’aide d’urgence continue tout de même d’arriver, mais nous avons besoin de fonds supplémentaire au plus vite afin d’aider davantage d’enfants, en particulier ceux des îles les plus isolées. »

L’aide en réponse au cyclone Pam implique des défis logistiques énormes. Les îles Kiribati, Salomon, Tuvalu et l’archipel du Vanuatu sont composées de nombreuses îles – 83 pour le Vanuatu – ce qui engendre des coûts très élevés pour acheminer le matériel d’urgence.

Faites un don pour nous aider à atteindre les enfants du Vanuatu: www.supportunicef.org/cyclonedonate

###

Des entretiens sont disponibles avec des membres de l’UNICEF travaillant sur la réponse d’urgence au Cyclone Pam.

Lien vers des photos et videos : http://uni.cf/1Eh6Z8J

Tous nos articles les plus récents (en anglais) : http://unicefeapro.blogspot.com/

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son travail, veuillez consulter le site www.unicef.org/french

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour de plus amples informations :

Alice Clements (Vanuatu), tél: +678 546 7132, aclements@unicef.org
Andrew Brown (Bangkok), tél: + 66 2 356 9407, abrown@unicef.org
Rose Foley (New York), tél: +1 917 340 2582, rfoley@unicef.org


 

 

 

Recherche